Coronavirus: avec les mesures de confinement, l'activité sismique a diminué

Vue satellite de la Terre (image d'illustration).
Vue satellite de la Terre (image d'illustration). Pixabay/CC by Colin Behrens

Depuis le confinement en France, les villes sont de manière générale plus silencieuses et les oiseaux se font de nouveaux entendre, mais ce ne sont pas les seuls : la Terre, elle aussi, se fait mieux entendre. En effet, avec la réduction des activités humaines, l'activité sismique a diminué. Une aubaine pour les sismologues.

Publicité

Un peu partout dans les grandes villes confinées, les habitants redécouvrent le calme des rues sans trafic, moins de bruit ambiant, mais aussi moins de bruit sismique.

« L’activité humaine, c’est-à-dire le trafic ferroviaire, le trafic automobile, génère des vibrations du sol et que l'on enregistre en continu à l’ensemble de nos capteurs, explique Jérôme Vergne, qui travaille à l'Institut de physique du globe de Paris (IPGP). Depuis le confinement, la baisse de l’activité humaine se traduit par une diminution des amplitudes du mouvement du sol observées à chacun de nos capteurs, elle va même parfois jusqu’à plus de 40 ou 50% dans les centres-villes. »

Une baisse du bruit de fond similaire à une période de vacances qui pourrait se révéler utile dans certains cas.

« Je pense en particulier à un essaim de séisme quasiment sous la ville de Strasbourg depuis mi-novembre 2019 qui est peut-être lié à l’activité de géothermie profonde au nord de Strasbourg, poursuit le chercheur. On avait installé tout un ensemble de capteurs sismologiques qui étaient de très faible qualité avec beaucoup de bruit à cause de cette activité humaine. Oui, le confinement pourrait nettement mieux nous aider à comprendre les processus en cours à trois, quatre kilomètres sous cette ville. »

En revanche, si certains séismes de très faible amplitude ont pu être détectés grâce au confinement, il faudrait que celui-ci dure beaucoup plus longtemps pour obtenir suffisamment de données pertinentes.

À lire aussi : Coronavirus: les effets bénéfiques du confinement pour l'environnement

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail