Accéder au contenu principal

Le Royaume-Uni envisage d'inoculer le Covid-19 à des patients pour tester un vaccin

Un patient reçoit un vaccin contre la grippe (image d'illustration).
Un patient reçoit un vaccin contre la grippe (image d'illustration). Warren Ruda/Standard-Speaker via AP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Selon le journal Financial Time, les autorités britanniques s'apprêtent à lancer le premier « challenge infectieux humain » pour testers des vaccins contre le Covid-19.

Publicité

Dans la course mondiale au vaccin contre le Covid-19, tout ce qui peut faire gagner du temps est le bienvenu. Le Royaume-Uni serait ainsi prêt à effectuer un challenge infectieux humain, une technique qui consiste à inoculer le virus à des volontaires bien portants, pour tester l'efficacité des vaccins.

Mais cette pratique n'est plus d'actualité depuis des dizaines d'années, ce qui explique l'étonnement du professeur Jean-Paul Sthal, infectiologue au CHU de Grenoble.

« C'est une pratique qui est abandonnée depuis 70 ans. On a arrêté cette pratique qui consiste à inoculer une maladie à des humains, c'est vraiment quelque chose qui est hors de la pratique scientifique actuelle, explique le médecin. C'est-à-dire qu'on n'inocule plus une maladie dangereuse à des personnes sans aucune garantie qu'un vaccin puisse les protéger. On risque de tuer des gens avec ça, et il n'y a en plus aucun traitement donc je serais étonné qu'un comité d'éthique donne son accord pour une pratique de cet ordre. »

L'essai britannique devrait commencer en janvier 2021, mais des voix s'élèvent déjà contre une méthode qui pose des questions d'éthiques. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.