Accéder au contenu principal

L’OMS estime que 10% de la population mondiale aurait déjà contracté le Covid-19

Un voyageur passe un test de dépistage au Covid-19 à l'aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth, au Liban, le 1er juillet 2020.
Un voyageur passe un test de dépistage au Covid-19 à l'aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth, au Liban, le 1er juillet 2020. Bilal Hussein/AP Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un dixième de la population mondiale pourrait avoir contracté le Covid-19, selon l’OMS. L’Organisation mondiale de la santé prévient d'ailleurs que l'on entre dans une période difficile, alors que les contaminations continuent d'augmenter quasiment partout sur le globe.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

35,4 millions de cas positifs, selon l’université Johns Hopkins, aux États-Unis. 35,2 millions pour l’Agence France-Presse. La plupart des décomptes s’accordent sur cet ordre de grandeur. Officiellement, l’OMS ne dit pas autre chose. Elle a recensé 35,1 millions de cas de Covid-19.

Une estimation floue

Officieusement, il faudrait multiplier ce nombre par plus de 20 pour avoir une idée de l’ampleur de la pandémie. C’est ce que dit le patron des opérations d’urgence à l’OMS, Mike Ryan : « Notre estimation la plus récente montre que 10% de la population a peut-être été infectée. Le chiffre varie selon les pays, si on est dans une zone urbaine ou une zone rurale. Mais [même si une personne sur 10 a été contaminée], ce que ça veut dire, c’est que la majeure partie de la population mondiale reste exposée. »

Mike Ryan ne dit pas pour autant comment l’OMS est parvenue à cette estimation. La démarche peut surprendre, venant d’une organisation d’ordinaire très prudente dès qu’il s’agit de faire des projections.

Peut-être faut-il y voir une manière de remobiliser les États. Au moment où revient sur le tapis la question de la gestion de la pandémie par l’OMS. Le comité indépendant chargé d’évaluer la réponse de l’organisation doit s’exprimer pour la première fois aujourd’hui.

► À lire aussi : Covid-19: des prédispositions génétiques à l'origine des formes graves de la maladie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.