Accéder au contenu principal

L'ONU alerte sur le nombre de catastrophes naturelles causées par le changement climatique en 20 ans

Une rue de La Havane après le passage de l'Ouragan Irma, le 10 septembre 2017.
Une rue de La Havane après le passage de l'Ouragan Irma, le 10 septembre 2017. YAMIL LAGE / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le changement climatique est le principal responsable du doublement des catastrophes naturelles dans le monde depuis l'an 2000, prévient un rapport du Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNSDIR). Les catastrophes climatiques passées de 3 656 (1980-1999) à 6 681 (2000-2019) ont ainsi fait nettement progressé le nombre de désastres naturels.

Publicité

Les chiffres du bureau des Nations unies pour la réduction des risques et des catastrophes donnent le vertige. Entre 2000 et 2019, 7 348 désastres naturels ont été enregistrés dans le monde, soit près du double qu'entre 1980 et 1999. Ces catastrophes naturelles ont tué plus de 1,2 million de personnes depuis 2000. Elles ont touché 4,2 milliards de personnes. 

Les catastrophes les plus fréquentes au cours des deux dernières décennies sont les inondations - qui ont doublé - et les tempêtes, et l'ONU s'inquiète de la survenue de vagues de chaleur dans la prochaine décennie, pointe notre correspondant à Genève, Jérémy Lanche.

« Les vagues de chaleur vont être notre principal défi pour les 10 prochaines années, a souligné Debarati Guha-Sapir, professeur à l'Université catholique de Louvain qui a participé au rapport. Aujourd'hui, elles font beaucoup de morts en Europe. Mais c'est simplement parce que les gens meurent à l’hôpital et qu'on a des certificats de décès. Dans les pays pauvres, les gens meurent chez eux et personne ne fait le lien avec les vagues de chaleur ».

Les pays riches ne sont pas épargnés. A l'image des Etats-Unis, 2e pays le plus concerné par les catastrophes naturelles après la Chine. L'Asie concentre à elle seule 8 des 10 pays les plus touchés par les désastres. Des désastres provoqués en grande partie par le changement climatique affirment encore les experts de l'ONU, qui redoutent un avenir très sombre si le nombre de catastrophes double à nouveau dans les 20 prochaines années

« Le Covid-19 a vraiment sensibilisé les gouvernements et le public en général sur les risques qui nous entourent. Ils peuvent voir que si le Covid-19 est aussi terrible, l'urgence climatique peut être encore pire », a déclaré la secrétaire générale de l'UNSDIR. 

Le coût lié à ces désastres est de près de 3 000 milliards de dollars depuis 2000. Bien qu'important, ce chiffre est en dessous de la réalité puisqu'un grand nombre de pays, notamment en Afrique et Asie, ne fournissent pas d'informations sur l'impact économique des catastrophes survenues ces 20 dernières années.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.