Priorité Santé

Pourquoi l’alimentation de la personne âgée est très importante ?

Le statut nutritionnel des personnes âgées a un impact très important sur leur santé et leur autonomie.
Le statut nutritionnel des personnes âgées a un impact très important sur leur santé et leur autonomie. © iStock / alvarez

Retrouvez la chronique nutrition de Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète à Bamako au Mali. Cette semaine, il nous parle de l'importance de l'alimentation chez les personnes âgées.

Publicité

Pourquoi les personnes âgées ont des besoins alimentaires spécifiques ?

Le vieillissement augmente la survenue de fragilités qui peuvent amener une perte d’autonomie. Il augmente aussi la survenue de maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires ou encore des maladies neuro-dégénératives. On sait que le statut nutritionnel des personnes âgées va avoir un impact très important sur leur santé et leur autonomie. Il faut bien prendre conscience que l’enjeu est d’arriver à 60-65 ans avec le meilleur statut nutritionnel possible. Pour ceci, il faut adopter tôt une alimentation équilibrée et diversifiée qui va permettre d’aborder cette période de la vie sans maladie chronique déjà installée, ou avec des facteurs de risques de ces maladies importants, mais aussi et surtout avec des os et des muscles qui sont dans le meilleur état possible pour limiter les fragilités et favoriser le maintien d’une autonomie dans le temps. Une fois arrivé autour de 65 ans, il faut maintenir un état nutritionnel adéquat en maintenant un plaisir à s’alimenter, en évitant absolument les régimes drastiques, tout en surveillant que n’apparaisse pas une dénutrition avec installation d’une sarcopénie ou d’une ostéoporose. Il faut bien sûr, en parallèle, maintenir une hydratation et une activité physique adaptées.

 

Comment savoir si une personne âgée présente une sarcopénie et quels sont les conseils nutritionnels pour la prévenir ?

La sarcopénie se définit par une perte de masse musculaire mais aussi de la force musculaire. Elle est liée au vieillissement par une diminution de la synthèse des protéines musculaires survenant avec l’âge. Elle est aggravée par une dénutrition et un manque d’activité physique. Dans un premier temps, il est donc très important de s’assurer qu’il n’y a pas présence d’une dénutrition en surveillant le comportement alimentaire comme la prise régulière des repas ou encore la perte d’appétit. Il faut aussi surveiller l’évolution du poids en s’alertant si la perte de poids est supérieure à 5 % en un mois ou si elle est supérieure à 10 % en six mois. La prévention de la sarcopénie passe par la réalisation d’un exercice physique régulier permettant un renforcement musculaire. Elle passe aussi par un apport adéquat en protéines par l’alimentation en consommant des produits laitiers, de la viande, du poisson, des œufs ou encore des légumineuses comme l’arachide, les lentilles, les haricots, les pois ou encore le soja.

 

Qu’est-ce que l’ostéoporose et comment la prévenir ?

L’ostéoporose se caractérise par une diminution de la minéralisation osseuse qui va provoquer la fragilité des os entraînant un risque accru de fractures. Cette maladie est silencieuse car elle présente peu de symptômes. Pour la prévenir, il faut réaliser une activité physique régulière et assurer à l’organisme un apport adéquat en calcium, en vitamine D mais aussi en protéines. La carence en vitamine D est liée à un manque d’exposition au soleil et à un apport insuffisant dans l’alimentation. Il faut donc, si c’est possible, s’exposer plus au soleil tout en adoptant une alimentation contenant du poisson, des produits laitiers, de la viande ou des substituts à base de soja pour les personnes qui ne consomment pas de viande. Pour le calcium, l’apport journalier recommandé chez l’adulte est de 1g par jour. Une alimentation diversifiée contenant 2 à 3 produits laitiers par jour, des poissons gras, certains légumes verts comme le chou ou les épinards, les légumineuses comme le haricot blanc mais aussi les amandes, permet d’apporter la quantité souhaitée de calcium. Si une ostéoporose est diagnostiquée, il faut renforcer cette alimentation et supplémenter si ça ne suffit pas. Il faut en plus réduire la consommation de tabac et d’alcool.

 

Est-ce qu’il y a d’autres conseils pour rester en bonne santé quand on vieillit ?

Avec le vieillissement, il peut survenir des difficultés à manger qui peuvent être liées aux troubles cognitifs, aux troubles de la déglutition, à des problèmes dentaires mais aussi pour des raisons plus sociales comme la solitude ou les difficultés financières. Il est donc primordial de redonner le goût et le plaisir à s’alimenter en évitant absolument les régimes restrictifs, en favorisant la convivialité et en adaptant les aliments s’il y a des difficultés de déglutition ou de mastication. Enfin, chez les personnes âgées, il est primordial, d’assurer une hydratation régulière tout au long de la journée en étant plus vigilant car elles ressentent moins la sensation de soif et peuvent donc être victimes de déshydratations importantes. Cette vigilance doit être encore plus importante durant les périodes de fortes chaleurs ou de canicules.

Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :     

Le compte Twitter de Stéphane Besançon 

La page Facebook de l'ONG Santé Diabète

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail