Espace: l'hélicoptère «Ingenuity» a volé sur Mars

L'hélicoptère «Ingenuity» pris en photo lors de sa première tentative réussie de vol à trois mètres au-dessus du sol de la planète Mars, le 19 avril 2021.
L'hélicoptère «Ingenuity» pris en photo lors de sa première tentative réussie de vol à trois mètres au-dessus du sol de la planète Mars, le 19 avril 2021. AFP - HANDOUT

Ingenuity, l'hélicoptère de la Nasa, a effectué un court vol historique sur Mars, a annoncé, ce lundi matin 19 avril, l'agence spatiale américaine.

Publicité

« Les données altimétriques confirment qu'Ingenuity a effectué le premier vol d'un engin motorisé sur une autre planète », a affirmé un ingénieur du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, sous les applaudissements et les cris de joie dans la salle de contrôle.

Une courte vidéo du vol, prise par le rover Perseverance à bord duquel Ingenuity est arrivé sur la planète rouge avant de se décrocher, a été diffusée dans la foulée de l'annonce. On y voit le robot, équipé de deux rotors et propulsé à l'énergie solaire, faire du surplace à environ trois mètres d'altitude, puis se poser sur la surface de Mars. L'hélicoptère a lui-même envoyé une photo en noir et blanc, montrant son ombre sur la planète rouge.

« Nous pouvons maintenant dire que des humains ont fait voler un engin motorisé sur une autre planète ! », s'est enthousiasmée MiMi Aung, cheffe du projet de l'hélicoptère.

► À lire également : La Nasa choisit SpaceX pour sa prochaine mission habitée vers la Lune

Engin ultra-léger

Initialement prévu le 11 avril, le vol avait été retardé en raison d'un problème technique apparu lors du test de ses rotors.

L'opération était un véritable défi, car l'air martien est d'une densité équivalente à seulement 1% de celle de l'atmosphère terrestre. Or, c'est en poussant l'air en tournant que les hélices peuvent soulever du poids. Sur Mars, « il y a simplement moins de molécules à pousser », avait expliqué MiMi Aung avant le vol.

Même si la gravité y est moindre que sur Terre, les équipes de la Nasa ont dû développer un engin ultra-léger (1,8 kg), dont les pales tournent bien plus vite qu'un hélicoptère standard, pour réussir. Avec ses quatre pieds et deux pales superposées (1,2 m de long), il ressemble davantage à un gros drone.

Maintenant que le premier vol a été un succès, le second pourra avoir lieu pas plus de quatre jours plus tard. Jusqu'à cinq vols en tout sont prévus, de difficulté croissante. La Nasa voudrait pouvoir faire monter l'hélicoptère jusqu'à 5 mètres de hauteur, puis tenter de le faire avancer latéralement. Quoi qu'il advienne, après un mois maximum, l'expérience Ingenuity s'arrêtera, pour laisser le rover Perseverance se consacrer à sa tâche principale : chercher des traces de vie ancienne sur Mars.

► À lire aussi : Découvrez « Falcon 9 », le lanceur qui va emmener Thomas Pesquet vers l’ISS

Nouveaux modes d'explorations

L'opération est l'équivalent sur Mars du premier vol d'un engin motorisé sur Terre, en 1903, par les frères Wright. Un morceau de tissu de cet aéronef ayant décollé il y a plus d'un siècle en Caroline du Nord, aux États-Unis, a même été placé à bord d'Ingenuity.

L'agence spatiale américaine a estimé que ce vol historique pourrait ouvrir la voie à de nouveaux modes d'exploration sur Mars et vers d'autres destinations du système solaire comme Venus ou Titan, le plus grand satellite naturel de Saturne.

► À lire : La Space Coast en Floride, lieu mythique de la conquête spatiale

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail