Covid-19 en France: les autorités donnent leur feu vert à un grand concert-test à Paris

Cinq mille spectateurs ont participé le 27 mars dernier à un concert-test à Barcelone, en Espagne. Une réussite selon l'équipe scientifique.
Cinq mille spectateurs ont participé le 27 mars dernier à un concert-test à Barcelone, en Espagne. Une réussite selon l'équipe scientifique. REUTERS - ALBERT GEA

C'est un concert pas tout à fait comme les autres qui va se tenir le 29 mai à Paris dans la salle Accor Arena : un concert-test, une expérimentation scientifique, pour évaluer les risques sanitaires éventuels liés à ce type d’événements. Les autorités viennent de donner leur feu vert. Sur la scène, le groupe Indochine, mais ce seront les quelque 5 000 spectateurs qui seront scrutés par les chercheurs.

Publicité

Les initiateurs du projet insistent : ce n’est pas un concert, mais un essai clinique. Il s’agit de s’assurer scientifiquement que sous certaines conditions, un tel événement ne favorise pas les contaminations.

Dans la salle parisienne, les participants auront un masque chirurgical, et ils seront debout dans la fosse, donc devant la scène, sans la fameuse distanciation physique d’1 ou 2 mètres.

En tout, l’essai inclura 7 500 volontaires de moins de 45 ans et sans facteur de risque vis-à-vis du Covid. Tous devront avoir été testés négatifs avant le concert.

« Il y aura 5 000 personnes qui vont assister au concert, 2 500 qui ne vont pas assister au concert, explique le Pr Jean-Marc Treluyer, chercheur au sein de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP). Donc on va comparer le nombre de personnes qui sont contaminées dans le groupe concert versus le groupe pas de concert. L'objectif, nous ce que l'on souhaite, c'est de montrer qu'il n'y a pas de différence entre les deux groupes. Donc le fait d'assister au concert dans des conditions non similaire, c'est à dire avec un dépistage dans les trois jours qui précèdent, n'augmente pas le risque de contamination. »

Tous les participants seront ainsi testés sept jours après l’événement. S’il y a des cas positifs dans le groupe spectateurs, une enquête épidémiologique cherchera à déterminer si la contamination a pu avoir lieu lors du concert ou pas.

Les premiers résultats de cet essai clinique un peu particulier devraient être connus fin juin. 

► À lire aussi : Covid-19: le concert-test à Barcelone est une réussite selon l'équipe scientifique

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail