A-76, l'iceberg de 170 kilomètres qui vogue vers l'île de la Géorgie du Sud

Selon le Centre national américain sur les glaces, l'iceberg A-76 avait commencé à se séparer, le 13 mai, de la barrière de Ronne. (Image d'illustration)
Selon le Centre national américain sur les glaces, l'iceberg A-76 avait commencé à se séparer, le 13 mai, de la barrière de Ronne. (Image d'illustration) AP - David Goldman

Des images, capturées le 16 mai par les satellites de la mission Copernicus de l’Agence spatiale européenne, montrent qu’un énorme iceberg vogue actuellement sur l’océan Atlantique Sud, en direction d’une île appartenant au Royaume-Uni : la Géorgie du Sud.

Publicité

L'A-76 est le plus grand iceberg du monde. Il a été photographié par le satellite Sentinel-1 dans le cadre du programme européen d'observation de la Terre, Copernicus.

Image de l' A-76 prise par le satellite Sentinel-1 dans le cadre du programme européen d'observation de la Terre Copernicus.
Image de l' A-76 prise par le satellite Sentinel-1 dans le cadre du programme européen d'observation de la Terre Copernicus. AFP - HANDOUT

Ce mastodonte mesure 170 km de long, sur 25 km de large, soit à peu près la taille du département des Pyrénées-Orientales ou de l’île de Majorque. Il navigue actuellement dans la mer de Wedell, en direction de la Géorgie du Sud, une île appartenant au Royaume-Uni. Mais la structure de la glace qui le compose devrait l’amener à se scinder rapidement en plusieurs morceaux.

La barrière de Ronne

La plate-forme glaciaire de Ronne, dont A-76 est issu, se compose de plusieurs énormes couches de glace flottantes, formant une barrière autour du continent Antarctique. Il n’est pas rare que des icebergs se détachent ainsi. Cela aurait débuté le 13 mai de la barrière de Ronne, selon le Centre national américain sur les glaces. Il s’agit en effet d’un comportement périodique et naturel de la banquise antarctique, appelé « vélage » qui n’est pas lié au changement climatique. Et, comme ce morceau flottait déjà avant de se détacher, il ne fera pas monter le niveau de la mer.

Avant que l'A-76 ne soit repéré, le plus gros iceberg était le A-23A, d'une surface de 3 380 km², dérivant dans la mer de Weddell, selon l'Agence spatiale européenne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail