Accéder au contenu principal

Basket: les Bleus haussent le ton face à l'Allemagne

3 mn
Publicité

Pau (AFP)

Contestée par l'Allemagne pendant trois quarts-temps, l'équipe de France de basket a haussé le ton dans la dernière ligne droite pour remporter un probant succès (86-74) dimanche à Pau et faire un pas supplémentaire vers l'Euro 2022.

Les Bleus, larges vainqueurs de la Grande-Bretagne vendredi (79-56), enregistrent un 3e succès en 4 journées et seront quasiment qualifiés si le Monténégro bat les Britanniques dans la soirée à Pau. Il leur suffira en effet de s'incliner, en février, de moins de 23 points lors du match retour face aux sujets de Sa Majesté.

En attendant, l'équipe de Vincent Collet, privée de ses stars NBA et Euroligue, a pris sa revanche sur la Mannschaft qui l'avait éliminée du précédent Euro en 2017 - 84-81 en huitièmes - et l'avait encore battue lors du match aller en février (83-69).

Cela n'avait rien d'évident à la fin du deuxième quart-temps, quand les Allemands ont recollé sur un tir de loin de leur capitaine Robin Benzing (40-39) avant de passer devant en début de troisième acte, bien aidés par la maladresse des Français à trois points (2/11 en première période).

Alors que ce match équilibré était parti sur un gros rythme (25-22 au premier quart-temps), les paniers se sont faits plus rare (4-4 après 3 minutes) et le jeu plus haché, avec nettement plus de fautes et donc de lancers-francs. Et à ce jeu-là, les Allemands avaient montré un meilleur visage (11/15) que les Français (11/15).

- Boutsiele se révolte -

La Mannschaft semblait avoir pris l'ascendant (56-59), mais le capitaine Andrew Albicy a sonné la charge par un 3 points au buzzer qui redonna l'avantage aux Bleus (61-59) avant un dernier quart-temps à sens unique.

Notamment grâce à Jerry Boutsiele. Est-ce le fait d'être passé au travers vendredi pour sa première sélection (1/6 aux tirs)? L'intérieur de Limoges a en tout cas enchaîné trois paniers, deux rebonds et une faute provoquée qui ont permis à la France de passer un 7-0 et de se détacher pour la première fois du match (68-61).

L'autre visage de ce money-time gagnant s'appelle Yakuba Ouattara: avec 24 points et 3 rebonds, l'arrière de Séville a définitivement éloigné le danger allemand. Sans oublier l'implication du capitaine Albicy (15 d'évaluation) et le poids d'Axel Bouteille sous le panier (5 rebonds).

Défensivement, les Bleus ont réussi à contenir Benzing (seulement 4 tirs pris) et à maintenir loin du panier Andreas Obst, sans réussite à trois points (2/8). Ils doivent maintenant finir le travail en février avant d'être peut-être récompensés par un billet personnel pour l'Euro, au milieu des stars du basket français.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.