Accéder au contenu principal

"Ciao Paolo": l'adieu à Rossi, héros azzurro du Mondial-82

4 mn
Publicité

Vicence (Italie) (AFP)

Des champions du monde 1982 et des centaines de tifosi ont rendu samedi à Vicence (Vénétie) un dernier hommage à Paolo Rossi, héros de la troisième étoile conquise par la Nazionale, lors d'obsèques chargées d'émotions en Italie.

Ses compagnons de route de la Coupe du monde en Espagne ont porté le cercueil de +Pablito+, indissociable du sacre de 1982, sur le parvis de la cathédrale de Vicence, club qu'il a hissé à des hauteurs inespérées (2e en 1978).

"Si je suis champion du monde, je le lui dois", a souligné l'ancien défenseur de la sélection Fulvio Collovati.

Meilleur buteur du Mondial-1982 (six réalisations), Rossi a été le grand artisan du succès italien. Un parcours récompensé par un Ballon d'Or la même année.

Sa mort mercredi à l'âge de 64 ans après une longue maladie, a suscité une vague de deuil et d'hommages nationaux, en particulier à Vicence, qu'il a propulsé en Serie A.

Grâce à Rossi, "Capocannoniere" du championnat en 1978 (24 buts), le modeste club de Vicence a conclu cette saison comme dauphin de la Juventus.

Un souvenir marquant dans cette ville du nord-est du pays où des milliers de personnes sont venues lui rendre hommage vendredi au stade Menti, où le cercueil de Rossi a été exposé en public.

Et samedi, malgré les restrictions imposées compte tenu du Covid-19, des centaines de personnes se sont rassemblées devant la cathédrale de la ville, oeuvre de Palladio.

Seulement 250 personnes ont été autorisées à assister à la cérémonie, qui a été retransmise en direct à la télévision nationale.

- "un frère" pour Cabrini -

"Je n'ai pas seulement perdu un coéquipier, mais un ami, un frère", a confié l'ancien défenseur italien Antonio Cabrini.

"Ensemble, nous avons combattu et gagné, parfois perdu, toujours avec l'envie de nous relever. Nous faisions partie d'un groupe. Nous ne pensions pas que tu le quitterais si tôt. Ciao Paolo !"

Le fils de Rossi, Alessandro, a porté avec les coéquipiers de son père le cercueil, suivi de la femme de celui-ci Federica et de ses filles Sofia Elena et Maria Vittoria.

Une impression grand format de la une de la Gazzetta dello Sport au lendemain de la victoire 3-1 de l'Italie sur l'Allemagne en finale de la Coupe du monde, où Rossi avait ouvert le score, ornait l'entrée de la cathédrale.

Le maillot de l'équipe d'Italie portant le numéro 20 et l'écharpe de l'équipe de Vicence trônaient eux sur le cercueil.

Après la cérémonie, de longs applaudissements et le glas des cloches de la cathédrale, ont accompagné les chants des gens à l'extérieur scandant "Paolo, Paolo...".

Après son incinération, ses cendres retourneront à sa Toscane natale, a indiqué sa femme cette semaine.

- "un mythe" selon Maldini -

"Paolo était beaucoup de choses pour moi. Il était un héros pour moi, à 14 ans. Pour tous les Italiens, c'est un mythe", a salué l'ancien international italien Paolo Maldini, l'une des nombreuses stars passées ou présentes de la sélection, présentes samedi.

Attaquant comptant près de 400 matches de championnat, 154 buts et 48 sélections (20 buts), Rossi a accédé à ce statut de "mythe" au "Mundial" 1982.

Un triplé de +Pablito+ lors d'un légendaire Italie-Brésil (3-2) avait éliminé la Seleçao et envoyé les Azzurri en demies. Face à la Pologne, il s'était offert un doublé et une place en finale. Lors de cet ultime match contre la RFA, le Toscan marqua le premier des trois buts italiens (3-1).

En club, il a d'abord marqué Vicence qu'il a quitté en 1979 après une relégation en Serie B. Mais c'est à la Juventus qu'il a garni son palmarès à partir de 1982 après deux ans de suspension dans le scandale des matches truqués et des paris illégaux dit du Totonero.

Troisième pointe du trident offensif, formé avec Platini et Boniek, il compte deux championnats remportés avec les Bianconeri (1982 et 1983) ainsi que la Coupe des clubs champions 1985 à l'issue de sa dramatique finale du Heysel et ses 39 morts.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.