Accéder au contenu principal

Ski alpin: Bassino double la mise, Vlhova enchaîne à Courchevel

3 mn
Publicité

Courchevel (France) (AFP)

L'Italienne Marta Bassino, déjà vainqueure du géant d'ouverture, a remporté le géant de Courchevel samedi dans des conditions météo difficiles, devant la Suédoise Sara Hector et la Slovaque Petra Vlhova, toujours solide leader du classement général de la Coupe du monde.

La triple vainqueure du gros globe américaine Mikaela Shiffrin, engluée dans une année 2020 compliquée, termine au pied du podium.

Magasins fermés, station vide, flocons qui couvrent le bruit des pas... La pandémie de nouveau coronavirus a rendu à la montagne le silence qui lui est propre. En tout cas jusqu'à ce que l'assourdissante sono électro-pop-kermesse, peu adaptée au huis clos, ne rappelle au cirque blanc qu'il était en compétition à Courchevel.

Le silence et le calme, c'est ce qui plaît à l'Italienne Marta Bassino, qui aime l'été se ressourcer dans son refuge de la Vallée du Gesso (nord-ouest de l'Italie) lors de longues marches avec quelques amis, sans aucun réseau.

Après avoir déjà triomphé sur le glacier du Rettenbach à Sölden (Autriche) en octobre, cette spécialiste du géant a récidivé à Courchevel. Deuxième de la première manche, elle a lâché les chevaux sur le second tracé pour monter sur son 13e podium de Coupe du monde, avec sa 3e victoire.

A 24 ans, Bassino s'affirme ainsi comme l'une des meilleures skieuses du monde, et attention à sa polyvalence grandissante: elle compte déjà des podiums en super-G et en descente et s'est essayé au slalom en novembre.

Elle grimpe ainsi à la deuxième place du classement général, à 162 points de Petra Vlhova.

- Brouillard épais -

La Slovaque continue elle sa saison impeccable avec un 5e podium en 5 courses (trois victoires, deux troisièmes places). La championne du monde en titre du géant aurait même pu espérer mieux après le meilleur temps du premier tracé, mais a dû céder dans la seconde manche (finalement 3e à 59 centièmes).

Les chutes de neige continues et un épais brouillard par endroits ont rendu la course extrême. Pas de quoi effrayer la Suédoise Sara Hector (28 ans), 2e à 46/100e, qui remonte enfin sur un podium de Coupe du monde après six ans d'absence (la dernière fois en Autriche en décembre 2014).

La reine du ski Mikaela Shiffrin, pas au sommet de sa forme, a décroché une honorable 4e place, à 1 sec 76 tout de même de Bassino qui a créé des écarts énormes. L'insatiable américaine aux 66 victoires en Coupe du monde tente de retrouver son meilleur niveau à la fin d'une année 2020 difficile (mort de son père, crise sanitaire, problèmes de dos).

Celle qui explique ne pas viser le gros globe cette saison ne s'est pas arrêtée auprès des médias, une rareté chez elle, invoquant la course de dimanche où les skieuses enchaînent avec un nouveau géant dans la station française.

Dans une course ratée par les Bleues (une seule qualifiée en 2e manche), la double championne du monde Tessa Worley a grappillé des places sur le 2e tracé pour terminer 12e à 4 sec 72.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.