Accéder au contenu principal

Ski alpin: Shiffrin à la recherche de son meilleur ski à Zagreb

L'Américaine Mikaela Shiffrin lors de la 1re manche du slalom géant de Semmering, en Autriche, le 28 décembre 2020
L'Américaine Mikaela Shiffrin lors de la 1re manche du slalom géant de Semmering, en Autriche, le 28 décembre 2020 Dominik ANGERER APA/AFP/Archives
3 mn
Publicité

Paris (AFP)

L'Américaine Mikaela Shiffrin, triple vainqueure du globe de N.1 mondiale entre 2017 et 2019, avoue ne pas encore être en totale confiance, notamment en slalom, sa discipline forte qu'elle retrouve dimanche à Zagreb.

La Mikaela Shiffrin ultradominatrice du ski alpin mondial, capable de gagner partout et intouchable en slalom, a disparu en 2020, entre la pandémie et le décès brutal de son père, qui l'a durablement affectée.

Incapable de remporter un slalom en 2020 (cinq courses disputées), une période de disette inédite sur une année civile depuis 2011, Shiffrin se voit offrir à Zagreb une opportunité de débuter parfaitement 2021, après avoir terminé 3e mardi à Semmering (Autriche), le 99e podium de sa carrière.

"Je pense que je n'ai pas skié à mon top en slalom depuis le début de la saison dernière. Ces dernières semaines m'ont donné l'opportunité de me concentrer dessus, j'ai travaillé sur plusieurs paires de ski avec mon équipementier Atomic, des détails qui peuvent faire de grosses différences, a-t-elle expliqué lors d'un point presse. Je sens que mon ski revient. A Semmering, c'était à la fois exaltant et frustrant. J'ai fait des erreurs, je ne retrouve pas cette confiance qui permet, lorsqu'on s'élance au départ, d'être sûr de pouvoir déjouer les pièges, rattraper des fautes. C'est un état difficile à retrouver."

- Objectif Cortina -

L'Américaine aux 67 victoires en Coupe du monde à seulement 25 ans sait pourtant encore gagner des courses, comme elle l'a montré sur le géant de Courchevel il y a trois semaines, mais ne compare pas cette victoire à ses succès implacables jusqu'en 2019.

"Mon principal objectif, c'est de retrouver cet aspect mental où je n'ai rien d'autre à penser que mon ski, savoir instinctivement avec quelle intensité skier."

Pour cela, Shiffrin se donne du temps en ne participant notamment pas aux épreuves de vitesse, qu'elle ne retrouvera pas avant fin janvier au plus tôt.

Au tiers de la saison, elle n'a pris part qu'à la moitié des courses (5 sur 10), et pointe pourtant à la 3e place du classement général de la Coupe du monde, à 180 points de la leader slovaque Petra Vlhova, qui bataille avec la Suissesse Michelle Gisin (à 88 points), vainqueure de son premier slalom à Semmering, et avec l'Italienne Federica Brignone, tenante du titre reléguée à 192 points et donc derrière Shiffrin.

"Ca me motive de rattraper ce combat, mais aujourd'hui c'est beaucoup plus sain pour moi de ne pas y prendre part", tempère l'Américaine.

Sa montée en puissance pourrait l'amener en pleine possession de ses moyens pour le grand rendez-vous de l'hiver, les Mondiaux à Cortina d'Ampezzo (Italie, 8-21 février), elle qui est déjà quintuple championne du monde.

Le programme de la Coupe du monde féminine de Zagreb:

Dimanche 3 janvier: slalom, 1re manche à 12h30, 2e manche à 16h00

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.