Accéder au contenu principal

Top 14: Clermont craque encore à domicile face au Racing

Le pilier fidjien de Clermont, Peni Ravai, ballon en main lors du match de Top 14 à domicile contre le Racing 92, le 3 janvier 2021
Le pilier fidjien de Clermont, Peni Ravai, ballon en main lors du match de Top 14 à domicile contre le Racing 92, le 3 janvier 2021 THIERRY ZOCCOLAN AFP
3 mn
Publicité

Clermont-Ferrand (AFP)

Après sa défaite à Toulon (27-9), l'ASM Clermont s'est mis à nouveau en difficulté en concédant dimanche sur son terrain face au Racing 92 sa troisième défaite de rang dont deux à domicile en Top 14 (22-24) en clôture de la 13e journée.

Sous la neige, les Clermontois, 7es du classement et qui ne sont plus dans le groupe des six qualifiables pour la phase finale, ont à nouveau cédé à domicile après les échecs contre Montpellier (21-15) en Championnat et le Munster en Coupe d'Europe (39-31).

Même si elle a deux matches de retard, l'ASM, qui n'a plus battu le Racing au Parc Marcel-Michelin depuis 2017, reste sur une série inquiétante de quatre défaites en quatre matches.

De son côté, le Racing, 3e à un point de Toulouse (2e) et trois du leader La Rochelle, signe sa sixième victoire consécutive toutes compétitions confondues et sa cinquième victoire à l'extérieur cette saison en Top 14.

Alors qu'ils ont mené 16-9 à la pause, les Auvergnats se sont encore écroulés en deuxième période face à la densité physique des Franciliens, supérieurs en mêlée fermée à l'image de cette dernière introduction dans leur camp remportée à la 79e alors que Clermont pouvait encore empocher le gain du match.

Après une entame de match à l'avantage des Racingmen, les hommes de Franck Azéma avaient quand même dominé avant la mi-temps avec un essai de Peni Ravai à la 23e et un jeu ambitieux.

Sous l'impulsion de Camille Lopez, impérial au pied (6/6) et les retours de cadres comme Lopez ou Moala derrière, l'ASM a pensé construire une solide victoire.

Mais encore une fois, les fondations clermontoises ont été fébriles. Après le carton jaune de Rabah Slimani (56e) pour fautes répétées en mêlée, Baptiste Chouzenoux a marqué l'essai de l'espoir avant que Teddy Iribaren lui aussi auteur d'un 100% au pied n'égalise (19-19, 63e).

Clermont a craqué définitivement à quelques minutes de la fin avec un essai de Simon Zebo marqué à la 74e. L'essai de la victoire pour l'international irlandais après une belle percée de Juan Imhoff et un service impeccable de Finn Russell au pied.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.