Rugby: Bordeaux-Bègles - Clermont, duel avec vue sur le top 6

4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Pas de Coupe d'Europe mais une session de rattrapage en Top 14: Bordeaux-Bègles et Clermont s'affrontent samedi avec l'enjeu de se replacer dans la course au titre, avant un choc Racing 92-Toulon dimanche aux allures de phase finale.

Ce week-end et le suivant étaient à l'origine dédiés aux compétitions continentales, mais la pression de la pandémie au Royaume-Uni, confronté à un variant du coronavirus, a provoqué l'annulation des deux dernières journées de poules.

Pour le Top 14, c'est l'opportunité de reprogrammer des matches, reportés pour des raisons liées au Covid-19.

"On vit un peu au jour le jour. On s'adapte et du moment qu'on joue, on est contents", affirme Jean-Pascal Barraque, centre de Clermont. Au lieu d'aller défier les Irlandais du Munster, les Jaunards se frottent donc à l'UBB, qui retrouve du poil de la bête en championnat.

Après deux défaites en décembre, face à deux membres du trio de tête, le Racing 92 puis le Stade toulousain, les Girondins ont signé deux succès convaincants face à deux autres prétendants au Bouclier de Brennus, Toulon puis Lyon.

MM"Il faut continuer à garder le cap. Aujourd'hui, je trouve qu'on est bien. On a retrouvé un état d'esprit très bon. Physiquement, on est mieux. Dans notre rugby, ça se ressent (...) On progresse", a expliqué l'entraîneur de l'UBB Christophe Urios.

Une victoire supplémentaire et son équipe, actuellement septième au classement, retrouverait le groupe des six premiers, qui seront qualifiés pour la phase finale en fin de saison régulière.

L'enjeu est le même pour Clermont, classé huitième avec le même nombre de points (33) que le club bordelais mais un match en moins.

Après trois défaites consécutives, l'ASM s'est offert une bouffée d'oxygène le week-end dernier en s'imposant à Pau (42-31), équipe à la lutte pour le maintien. Mais il en faut plus pour prouver que le champion de France 2017 est sur la bonne voie.

- Toulon en difficulté à l'extérieur -

"J'ai entendu dire que l'on n'avait pas respecté nos supporters quand on avait été à Toulon (défaite 27-9 fin décembre). Moi je dis que les joueurs ont mouillé le maillot, ils n'ont jamais lâché", assure Franck Azéma, le directeur sportif de l'ASM.

Pour inverser la tendance, les Clermontois "se sont encore plus remis au travail", renchérit le talonneur Adrien Pélissié, qui s'attend à "un retour un peu particulier", sans public, sur les terres de l'UBB où il a évolué trois ans avant de rejoindre l'Auvergne l'an passé.

Les Jaunards avaient pris une gifle (42-15) lors de leur dernier déplacement en Gironde, en octobre 2019. Ils ne s'y sont plus imposés depuis quatre ans.

La dernière victoire de Toulon sur les terres du Racing 92 remonte, elle, à 2016. "A l'extérieur, nous ne sommes pas consistants et pas réguliers. C'est vraiment l'axe de progression à tenir pour nous", souligne le capitaine du RCT et du XV de France Charles Ollivon.

- Batailles pour le maintien -

Le défi est d'autant plus relevé que le Racing 92 reste sur six victoires d'affilée, Coupe d'Europe incluse. Une septième et le club francilien passerait de la troisième à la deuxième place en Top 14, à une ou deux unités du Stade toulousain, actuel leader mais avec deux matches en plus. Un tel scénario éjecterait du Top 6 Toulon, qui a perdu deux de ses trois derniers matches.

Les quatre autres équipes mobilisées ce week-end tenteront elles de gagner des points en vue du maintien.

La mieux placée, Castres (10e) se rend dimanche à Montpellier, avant-dernier, et vise une troisième victoire consécutive après des succès acquis face à Lyon et Agen en jouant à quatorze.

Pau (11e) se déplace samedi à Bayonne (12e), qui n'a plus joué depuis le 19 décembre en raison d'une vague de contaminations au variant britannique du coronavirus dans ses rangs.