Ski: Julien Lizeroux prendra sa retraite après le slalom de Schladming

3 mn
Publicité

Schladming (Autriche) (AFP)

Le Français Julien Lizeroux, double vice-champion du monde en 2009 à Val d'Isère, disputera mardi à 41 ans sa dernière course sur le slalom de Coupe du monde de Schladming (Autriche), a annoncé lundi la Fédération française de ski (FFS).

"Le skieur de la Plagne annonce après plus de 20 ans passés au sein de notre équipe la fin de sa carrière", écrit la FFS sur ses réseaux sociaux.

Julien Lizeroux a lui posté sur ses réseaux un montage vidéo non commenté accompagné d'un laconique "The End" (La Fin).

Le vétéran de l'équipe de France compte deux titres de vice-champion du monde décrochés en 2009 à Val d'Isère sur le slalom, sa spécialité, et le combiné.

Il compte également un titre par équipes en 2017 à Saint-Moritz (Suisse).

Lizeroux est monté sur neuf podiums pour trois victoires, toutes en slalom, en 171 départs de coupe du monde depuis ses débuts au plus haut niveau il y a 21 ans, le 23 janvier 2000 à Kitzbühel (Autriche).

Il avait terminé 3e en 2009 puis 2e en 2010 de la Coupe du monde de slalom, mais n'avait pas réussi à briller aux Jeux olympiques (au mieux 9e sur le slalom de Vancouver en 2010).

En six courses cette saison il n'a pas réussi à se qualifier en deuxième manche et arrêtera à Schladming sur une classique du slalom, où il avait réalisé sa dernière très bonne course il y a un an (12e).

Le blond aux yeux clairs, compagnon de la double championne du monde de géant Tessa Worley, est connu pour son franc-parler, à l'image de son ski fougueux.

Avec son compère Jean-Baptiste Grange (36 ans), qu'il côtoie depuis 17 ans en Coupe du monde, il a fait les beaux jours du slalom français au tournant des années 2000 et 2010, avant de prendre le rôle de "vieux sage" dans l'équipe actuelle.

Au cours de sa carrière, Julien Lizeroux a connu aussi de longues et nombreuses blessures. Il a notamment connu deux saisons blanches entre 2011 et 2013 à cause de deux opérations au genou gauche.

Il a aussi dû surmonter le décès de son grand frère Yoann dans un accident de sport extrême à l'été 2008, avant de connaître la meilleure saison de sa carrière.