Mondiaux de ski alpin: un duel Pinturault-Meillard sur le combiné

Le Français Alexis Pinturault, à l'arrivée de la seconde manche du slalom de Coupe du monde, le 17 janvier 2021 à Flachau (Autriche)
Le Français Alexis Pinturault, à l'arrivée de la seconde manche du slalom de Coupe du monde, le 17 janvier 2021 à Flachau (Autriche) Joe Klamar AFP/Archives
3 mn
Publicité

Cortina d'Ampezzo (Italie) (AFP)

Le Français Alexis Pinturault, au cœur de la meilleure saison de sa carrière et tenant du titre, aborde en favori le combiné des Mondiaux de ski alpin mercredi. Mais l'absence de la discipline cet hiver a rebattu les cartes.

- Le tenant et le favori: Alexis Pinturault -

Le combiné alpin, qui propose cette année un super-G puis un slalom, sied parfaitement aux qualités du polyvalent Alexis Pinturault, qui a fait de la discipline son jardin depuis son arrivée en Coupe du monde.

Les statistiques du Français de 29 ans sont exceptionnelles: en 27 combinés de haut niveau (Coupe du monde, Mondiaux et Jeux olympiques) répartis sur dix ans de carrière, il compte 15 podiums, dont 10 victoires, un taux de réussite impressionnant de 37%.

Depuis début 2019, le leader de la Coupe du monde a remporté quatre des six combinés disputés, dont celui des Mondiaux à Are (Suède) il y a deux ans.

"Mon dernier combiné, c'est vieux... Mais c'est la même chose pour tout le monde", commente le vice-champion olympique en titre, alors qu'aucun combiné n'était au programme de la saison de Coupe du monde à cause de la refonte des calendriers liée au Covid-19.

"C'est un peu différent cette année, je n'ai pas fait tant de vitesse. On a tendance habituellement à faire de la descente pour préparer les combinés, j'en ai fait très peu cette année", a-t-il prévenu.

- L'outsider: Loïc Meillard -

Il n'a jamais gagné sur cette discipline dans sa carrière, mais le Suisse de 24 ans s'est montré très solide cette année en slalom, et surtout à l'aise en super-G où il reste sur deux top 10 à Kitzbühel puis à Garmisch avec de meilleures courses que Pinturault.

"Alexis sera l'homme à battre. Je sais que ça va bien en super-G et en slalom pour moi, a-t-il expliqué. On est les deux à pouvoir se tirer la bourre devant. J'espère que ce sera un beau duel et qu'on pourra créer un beau spectacle. Il est favori et je vais essayer de lui mettre la pression", a expliqué le Suisse.

- La décla -

"Il y a de la concurrence. Meillard vient de faire 7e en super-G, il va très vite en slalom. Pour moi c'est peut-être même le favori aujourd'hui par rapport aux résultats en super-G qu'il a fait", analyse le directeur de l'équipe de France masculine David Chastan, qui semble vouloir répartir la pression malgré l'énorme différence de palmarès.

Programme du mercredi 10 février:

Combiné hommes, super-G à 10h00, slalom à 13h30