L1: avec Kombouaré, Nantes goûte à nouveau au succès à Angers (3-1)

L'entraîneur de Nantes, Antoine Kombouaré, félicite son milieu Ludovic Blas à la fin du match de Ligue 1 à Angers, le 14 février 2021
L'entraîneur de Nantes, Antoine Kombouaré, félicite son milieu Ludovic Blas à la fin du match de Ligue 1 à Angers, le 14 février 2021 JEAN-FRANCOIS MONIER AFP
3 mn
Publicité

Angers (AFP)

Est-ce l'effet Kombouaré ? Des Nantais volontaires ont enfin retrouvé le succès dimanche à Angers (3-1), interrompant une série de 16 matches sans victoire sans pour autant sortir encore de la zone rouge.

Après l'improbable parenthèse Raymond Domenech, Antoine Kombouaré avait succédé jeudi à l'ancien sélectionneur des Bleus avec la mission d'éviter la relégation en Ligue 2.

Une opposition de style entre l'ancien défenseur nantais (1983-1990), qui entraîne désormais sa 8e équipe de Ligue 1, et Stéphane Moulin, qui coachait dimanche son 400e match pro depuis son arrivée à la tête de l'équipe d'Angers en juin 2011. Sur cette même période, Nantes a connu 10 entraîneurs (hors intérims).

"Les joueurs ont montré qu'ils n'avaient pas peur, ils ont proposé du jeu", a salué Kombouaré. "La révolte, ce n'est pas parce que je suis arrivé, c'est parce qu'ils ont pris conscience de la situation. Je ne sais pas si cette victoire va nous donner de la confiance, mais elle va nous donner un peu de répit".

Avec Abdoulaye Touré à nouveau capitaine et Nicolas Pallois sur le banc, il n'a fallu que 7 minutes aux Canaris pour oublier leurs prestations fantomatiques contre Lille (0-2) et Lens (2-4) ces derniers jours.

Eux qui avaient arraché un nul miraculeux (1-1) lors du match aller fin décembre peuvent remercier les Angevins, déjà auteurs d'un départ ratés la semaine dernière à Nice (2-0 à la 16e minute), même s'ils avaient infligé le même tarif à Rennes jeudi en Coupe de France (2-0 à la 11e minute).

- Bamba encore -

Dimanche, c'est Souleyman Doumbia qui s'est rendu coupable d'une mauvaise relance sur l'ouverture du score de Moses Simon, bien trouvé par Ludovic Blas (0-1, 4e), et qui a fait faute sur Blas dans sa surface, ce qui a permis à Imran Louza de mettre les siens à l'abri sur penalty (0-2, 7e).

Malgré cet avantage, les Nantais, pas au mieux sur un terrain compliqué, ont reculé et concédé un penalty, par Touré, fautif à son tour sur Doumbia.

Dans un premier temps, Alban Lafont a repoussé le tir de Sofiane Boufal, mais l'arbitre l'a fait retirer parce qu'Andrei Girotto, intervenu après le tir, avait pénétré trop tôt dans la surface. Nouveau penalty, nouveau tireur: Thomas Mangani a réduit le score (1-2, 33e).

Après la pause, les Angevins ont pris le jeu à leur compte et Boufal, après avoir éliminé quatre adversaires, a trouvé la barre de Lafont (50e). Bien que dominateurs, les joueurs de Stéphane Moulin ne sont pas parvenus à se montrer dangereux.

Finalement, ce sont même les Nantais qui se sont mis à l'abri sur un contre par l'intermédiaire de Kader Bamba (3-1, 86e), passé à côté du début de saison, oublié par Domenech et déjà auteur d'un doublé mercredi face à Lens.

Malgré ce succès, les Canaris restent 18es et barragistes, mais reviennent à 1 point de Lorient, avant un match forcément compliqué la semaine prochaine contre Marseille.