NBA: James et Durant, capitaines d'un All-Star Game qui aura bien lieu

LeBron James s'apprête à dunker, lors du 69th NBA All-Star Game, qui oppose la Team LeBron à la Team Giannis, le 17 février 2020 à Chicago
LeBron James s'apprête à dunker, lors du 69th NBA All-Star Game, qui oppose la Team LeBron à la Team Giannis, le 17 février 2020 à Chicago Stacy Revere GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
4 mn
Publicité

New York (AFP)

Plébiscités au vote des fans, LeBron James (Lakers) et Kevin Durant (Brooklyn) seront les capitaines des équipes de l'Ouest et de l'Est d'un All-Star Game qui aura finalement bien lieu, le 7 mars à Atlanta, malgré l'opposition exprimée par plusieurs des stars concernées.

La 70e édition du "ASG", qui devait initialement se dérouler à Indianapolis, été annulée dans un premier temps par la NBA compte tenu de la pandémie de coronavirus. Mais ces dernières semaines, l'instance a finalement décidé de l'organiser dans l'antre de l'équipe des Atlanta Hawks, propriété du groupe audiovisuel Turner, diffuseur de l'événement.

"Le All-Star poursuivra notre tradition annuelle de célébrer le jeu et les plus grands joueurs du monde devant un public mondial", a ainsi déclaré le commissaire de l'instance, Adam Silver.

Plusieurs stars ont critiqué ces derniers jours la perspective de devoir participer à un All-Star Game au coeur d'une saison au calendrier resserré, du fait de la pandémie de Covid-19, et qui a débuté un peu plus de deux mois à peine, au lieu de quatre habituellement, après la précédente.

"Nous avons repris le championnat après une intersaison de 71 jours. A ce moment-là, on nous a dit qu'il n'y aurait pas de All-Star Game, mais une belle petite pause (de cinq jours). Et là ils nous organisent un +ASG+ comme ça. C'est comme nous asséner une gifle", a récemment pesté LeBron James.

"J'entends les autres points de vue. Aucune décision pendant cette pandémie n'est prise sans la notion d'incertitude et de risque. Celle-ci en fait partie. Et pourtant, c'est mon travail d'équilibrer les choses pour l'intérêt de tous et, en fin de compte, il me semble que (cet All-Star Game) est la bonne chose à faire pour aller de l'avant", a plaidé Adam Silver sur ESPN jeudi.

- "Pas de fête à Atlanta" -

Reste désormais à savoir si James (17e participation) et ses partenaires étoilés fera ce pas, comme cela est néanmoins attendu, ou si certains défieront la NBA en n'y participant pas, au risque de potentielle sanction financière.

Aux côtés du "King", le cinq de la conférence Ouest comprend le meneur Stephen Curry, dont la saison passée fut plombée par une fracture à une main et qui brille de nouveau avec Golden State, les deux perles européennes, le Serbe Nikola Jokic (Denver) et le Slovène Luka Doncic (Dallas), ainsi que Kawhi Leonard (Clippers).

A l'Est, Kevin Durant a concentré le plus de suffrage, récompensé pour son retour au plus haut niveau avec Brooklyn, après un an et demi d'absence dû à une rupture du tendon d'Achille droit. Il évoluera avec le double MVP en titre Giannis Antetokounmpo, le pivot camerounais Joel Embiid (Philadelphie, leader à l'Est), Bradley Beal (Washington), meilleur marqueur de la saison, et Kyrie Irving (Brooklyn).

Le match des étoiles sera précédé d'un concours de tir à trois points et du "skill challenge" (exercice de dextérité). Un concours de dunk aura lieu à la mi-temps.

En plus des festivités sur le parquet, la NBA et le syndicat des joueurs (NBPA) ont annoncé faire don de plus de 2,5 millions de dollars aux HBCUs (les "Universités historiquement noires", initialement uniquement réservées à la communauté afro-américaine, ndlr), et aux organismes en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

A ce titre, les organisateurs ont également indiqué dans ce communiqué que les mesures contre le Covid-19 seraient renforcées avec la mise en place d'une "mini-bulle" sanitaire et un renforcement des tests PCR. Les joueurs se rendront à Atlanta et en partiront par avions privés.

Enfin le match se déroulera à huis clos, ce qui n'a pas empêché la maire d'Atlanta, Keisha Lance Bottoms, d'insister pour que "les fans ne viennent pas faire la fête" dans sa ville.