Top 14: La Rochelle s'en sort face au Stade Français

Le centre de La Rochelle, Thomas Berjon, marque un essai lors du match de Top 14 à domicile face au Stade Français, le 20 février 2021
Le centre de La Rochelle, Thomas Berjon, marque un essai lors du match de Top 14 à domicile face au Stade Français, le 20 février 2021 XAVIER LEOTY AFP
3 mn
Publicité

La Rochelle (AFP)

La Rochelle, moins fringante qu'à l'accoutumée, a repris provisoirement la tête du Top 14 au Racing 92 après sa victoire poussive sur le Stade français (16-11), remobilisé samedi à l'occasion de la 17e journée.

Du réalisme pour assurer l'essentiel d'un côté, une envie de ne pas repartir bredouille de l'autre, voilà résumé ce match sans grand rythme mais resté indécis jusqu'au bout.

En attendant le déplacement de Toulouse à Lyon samedi soir, on se dirige bel et bien vers une lutte à trois pour les deux places de qualifiés directs après ce succès maritime.

Le Stade français, si poreux ces derniers temps à l'extérieur, a bien rectifié le tir. S'il a récupéré in extremis un bonus défensif qui pourrait valoir cher dans le décompte final, il pourra aussi pester contre les huit points laissés en route par son buteur argentin Nicolas Sanchez, de retour à la compétition, qui pèsent lourd au final.

Sur la lancée de leur belle victoire ramenée de Toulon, les Maritimes, d'ordinaire si conquérants et solides à Marcel-Deflandre, n'ont pas su afficher les mêmes ambitions dans le jeu alors que tout avait parfaitement démarré pour eux, avec cet éclair du demi de mêlée Thomas Berjon sur 40 mètres, en échappant à deux plaquages pour filer entre les perches et lancer idéalement les siens (6e).

Mais il n'y pas eu de suite, la faute aux maladresses et à des Parisiens monopolisant le ballon sans parvenir à percer le réputé verrou local bien organisé. Et comme Sanchez avait du mal face aux perches (1 sur 4 au final), La Rochelle virait petitement en tête à la pause (10-0) après avoir dilapidé trois mêlées à cinq mètres après la sirène.

La reprise était à l'avantage des visiteurs avec une interception de l'ailier Telusa Veainu qui filait à l'essai et donnait un surplus d'intérêt à cette rencontre (44e). Mais là encore, les offensives de part et d'autre sont restées vaines, la marque étant l'apanage des buteurs.

Au forcing, les équipiers de Jonathan Danty ont récupéré une dernière pénalité à l'ultime minute réussie par Joris Segonds pour empocher un bonus défensif porteur d'espoir.