C1: le Real de Zidane et le City de Guardiola, favoris des derniers 8es

Publicité

Paris (AFP)

Zinédine Zidane et Pep Guardiola à leur affaire: avec leurs entraîneurs multiples champions d'Europe, le Real Madrid et Manchester City abordent en favoris les deux derniers 8es de finale aller de Ligue des champions, programmés mercredi (21h00), respectivement contre l'Atalanta Bergame et Mönchengladbach.

- Le Real défie la "Dea" en Italie -

Vainqueurs à 13 reprises de la Ligue des champions, les Madrilènes affrontent pour la première fois de leur histoire l'Atalanta Bergame. Malgré un parcours chaotique en phases de poule, les stars du Real ont terminé en tête de leur groupe, battant Mönchengladbach 2-0 lors de l'ultime journée, grâce à un doublé de l'international français Karim Benzema.

Le Real devra toutefois composer avec l'absence de son attaquant vedette, blessé et déjà forfait contre Valladolid dimanche en Liga.

Malgré trois sacres européens consécutifs lors du premier mandat de Zidane (2016, 2017 et 2018), la "Maison blanche" semble moins redoutable cette saison.

Devancée par l'Atlético en Liga, plombée par les absences, l'équipe merengue s'en remet néanmoins à la magie de "ZZ" dans cette compétition, qu'il a remportée comme joueur (2002), comme entraîneur adjoint (2014) et comme entraîneur principal (2016-2018).

A l'inverse, pour sa deuxième participation seulement à la Ligue des champions, l'Atalanta Bergame s'avance sans grandes certitudes... mais aussi sans complexes.

La "Dea" (déesse, en italien) de Gian Piero Gasperini n'avait-elle pas dompté une autre équipe espagnole, Valence, au même stade l'an dernier, avant de ne chuter que dans le temps additionnel en quarts face au Paris SG (2-1) ?

- City face à la surprise "Gladbach" -

Intraitable leader de la Premier League, Manchester City est invaincu depuis novembre et espère concrétiser mercredi contre Mönchengladbach son excellent début de saison en Ligue des champions (5 victoires et un nul en six rencontres lors des phases de poule).

C'est que le club mancunien a une histoire inachevée avec l'épreuve européenne. Battu en quarts de finale l'an dernier par l'Olympique lyonnais (1-3), Manchester City rêve d'offrir à Guardiola un nouveau titre en C1, une décennie après ceux conquis sur le banc du FC Barcelone (2009, 2011).

Le Belge Kevin De Bruyne pourrait faire son retour lors de cette rencontre délocalisée à Budapest, en raison des restrictions liées au Covid-19. Le milieu de terrain belge de 29 ans a été aligné par Guardiola dimanche contre Arsenal après une blessure au muscle ischio-jambier qui l'avait tenu éloigné des terrains pendant plusieurs semaines.

Mais les Citizens vont se heurter à l'équipe surprise de la phase de poules: l'entraîneur de Mönchengladbach, Marco Rose, a estimé que son équipe n'avait rien à perdre contre les Anglais.

Si les Allemands rencontrent des difficultés en Bundesliga (un point gagné sur leurs trois derniers matches), Rose a déclaré que ses joueurs "méritaient cette soirée spéciale". Avant d'ajouter: "Nous devons nous faire confiance et jouer avec un maximum de courage et de passion."

Avec ses attaquants français Alassane Pléa et Marcus Thuram, un duo qui a brillé tout au long de la phase de poules (7 buts à eux deux), Mönchengladbach a de quoi faire trembler City.

Programme des 8e de finale de la Ligue des champions:

Mercredi 24 février (retour 16 mars)

(21h00/20h00 GMT) Atalanta Bergame (ITA) - Real Madrid (ESP)

Mönchengladbach (GER) - Manchester City (ENG)