Italie: l'Inter Milan enchaîne, la Juve à dix points

Publicité

Rome (AFP)

L'Inter Milan, leader de Serie A mis sur orbite par sa victoire dans le derby milanais, a enchaîné avec une cinquième victoire consécutive en championnat contre le Genoa (3-0) dimanche à San Siro lors de la 24e journée de Serie A.

Les Nerazzurri, emmenés par un Romelu Lukaku en feu (un but, une passe décisive), comptent sept points d'avance sur l'AC Milan (2e) avant le difficile déplacement des Rossoneri chez la Roma en soirée.

Peut-être plus important pour son entraîneur Antonio Conte, l'Inter relègue à dix points la Juventus (3e, avec un match en moins) après le nul concédé par les Bianconeri samedi à Vérone (1-1).

"Contre une équipe qui était en belle forme, on avait la détermination qu'il fallait, on est content parce que le travail paie", s'est félicité l'entraîneur milanais.

"Aujourd'hui, on a fait quelque chose d'important, l'équipe continue à progresser depuis la saison dernière, mais il reste 14 matches", a-t-il ajouté.

L'Inter Milan, en dépit des soucis financiers de son propriétaire, le groupe chinois Suning, en quête de nouveaux investisseurs, a affiché une sérénité rarement vue.

Dans un match à sens unique, Romelu Lukaku a montré la voie en ouvrant le score après seulement 33 secondes, pour son 18e but en championnat, revenant à un but de Cristiano Ronaldo.

"L'an dernier, on avait perdu des matches comme ceux-là, cette année on progresse. On est en tête, il faut continuer", s'est félicité l'international belge.

"Le classement des buteurs? Le plus important c'est que l'Inter gagne", a-t-il évacué.

Après une moisson d'occasions manquées par les Intéristes face à un Genoa dépassé, "Big Rom" s'est fait passeur pour Matteo Darmian, titulaire en l'absence d'Achraf Hakimi (suspendu), pour le 2-0 (69e).

Puis Alexis Sanchez, tout juste entré à la place de Lautaro Martinez, en ajoutait un troisième, profitant d'un nouveau tir contré de Lukaku.

Cette défaite marque un coup d'arrêt pour le Genoa (13e), totalement transformé depuis le retour sur le banc de Davide Ballardini fin décembre et qui restait sur sept matches sans défaite.

Le relégable Cagliari (18e), de son côté, a enfin sorti la tête de l'eau: les Sardes, avec leur nouvel entraîneur Leonardo Semplici, ont mis fin sur la pelouse de la lanterne rouge Crotone (2-0) à une spirale négative de seize matches consécutifs sans victoire, fatale à Eusebio Di Francesco.

Leonardo Pavoletti (56e) et Joao Pedro (60e sur penalty) permettent à Cagliari de revenir à deux points du premier non relégable, le Torino, qui n'a toutefois pas joué ce week-end en raison de cas groupés de Covid-19 dans son effectif.