L1: Lens passe cinquième et renvoie les Verts dans le flou

Publicité

Saint-Étienne (AFP)

Lens a confirmé ses ambitions européennes en se hissant à la cinquième place grâce à son succès 3-2 à Saint-Étienne mercredi lors de la 28e journée de Ligue 1, et semé à nouveau le doute chez des Stéphanois battus pour la deuxième fois consécutive.

Après un mois de février décevant et une seule victoire, contre Dijon (2-1), les Lensois ont bien lancé leur mois de mars et confirmé les ressources mentales entrevues lors du match nul arraché dans le temps additionnel dimanche dernier à Angers (2-2).

A Saint-Étienne, l'embellie s'est évanouie. Après une série de cinq matches sans défaite, les Verts ont essuyé un nouveau revers après la claque subie à Lorient où ils avaient mené 1-0 avant de s'incliner 2-1. Les Stéphanois ont parfois montré du coeur mais restent 16es et provisoirement à cinq points de la place de barragiste.

Sans Gaël Kakuta, les Sang et Or ont pu compter sur leurs autres armes offensives, l'inévitable Florian Sotoca, buteur pour la huitième fois cette saison en championnat, et Arnaud Kalimuendo, déjà auteur de l'égalisation chez le SCO.

C'est lui qui a pris de vitesse Harold Moukoudi et poussé le Stéphanois à la faute dans la surface. En l'absence de Kakuta, Florian Sotoca s'est chargé du penalty. Une frappe en force que Jessy Moulin a touché mais n'a pu qu'accompagner au fond de ses filets (1-0, 20e). Cinq minutes plus tard, le gardien des Verts a vu un tir de Kalimuendo lui passer entre les jambes (2-0, 24e).

- Fin de match intense -

D'abord assommés par ces deux buts coup sur coup, les hommes de Claude Puel ont redressé la tête à l'image de Mathieu Debuchy sur une frappe lointaine et puissante (36e). Puis Moukoudi, fautif sur le penalty, s'est mué en buteur comme face à Lorient, laissant Jean-Louis Leca impuissant sur une tête croisée à la réception d'un corner (2-1, 40e).

Au retour des vestiaires, après un changement d'arbitre, Amaury Delerue, victime d'une lésion musculaire ayant cédé sa place à Azzedine Souifi, les poteaux ont joué les trouble-fêtes. Les frappes de Charles Abi pour Saint-Etienne (53e) et de Massadio Haïdara pour Lens (56e) ont ainsi trouvé les montants.

Moulin a ensuite privé Sotoca d'un doublé en repoussant de la tête la frappe du Lensois (65e). Les Verts ont poussé pour arracher l'égalisation dans le temps additionnel mais se sont fait punir sur un contre par le jeune David Pereira Da Costa, 20 ans, entré à la 75e minute (3-1, 90+3).

Dans une fin de match intense, les Verts ont réduit la marque sur un penalty de Denis Bouanga (3-2, 90+5), après une main de Facundo Medina.

Un choc "européen" face à Metz (6e) attend Lens lors de la prochaine journée, alors que Saint-Etienne se déplacera à Angers avant la réception très compliquée de Monaco.