Coupe de France: avant Barcelone, le PSG a un dernier test à Brest

Publicité

Paris (AFP)

Dernière escale avant la haute mer: le Paris SG se rend samedi à Brest (21h10, 20h10 GMT), pour un 16e de finale de Coupe de France piégeux qui doit le lancer en vue de ses retrouvailles avec le FC Barcelone mercredi en Ligue des champions.

- Rejouer une "finale" -

Désormais, chaque match est "une finale": à trois mois du terme de la saison, l'entraîneur Mauricio Pochettino a enclenché la vitesse supérieure dans son discours.

L'Argentin, qui répète souvent son envie de "gagner, gagner, gagner", ne relâche plus la pression autour de ses joueurs, depuis la défaite contre Monaco (2-0) le 21 février.

"Quand on est au PSG, la responsabilité, c'est de gagner chaque match", a-t-il lancé lundi dans un entretien à l'AFP.

Cet état d'esprit, il faut l'entretenir à Brest, une équipe joueuse qui a battu chez elle le leader Lille (3-2) cette saison en Championnat.

"Paris veut tout gagner. Mais nous on est là pour faire l'exploit, a prévenu le technicien brestois Olivier Dall'Oglio. Le foot et la Coupe de France sont irrationnels. S'il y a une faille, il faut s'y engouffrer."

Tenant du titre, le PSG n'a de toute façon pas le choix. "C'est une compétition très importante", a rappelé Pochettino vendredi.

Mais un autre adversaire interfère dans ce rendez-vous important: le FC Barcelone, avant le huitième de finale retour de C1 mercredi prochain.

- Répondre au Barça -

La démonstration parisienne de l'aller (4-1), avec un triplé de Kylian Mbappé, a mis en veilleuse le match à distance que se livraient les deux cadors depuis le tirage au sort.

Mais il a suffi d'une étincelle, mercredi, pour que la Catalogne se remette à rêver de "remontada": la demi-finale retour de Coupe d'Espagne remportée contre le Séville FC (3-0 a.p., aller: 0-2), au terme d'un scénario renversant.

"Remonter 4-1, c'est autre chose... En plus, ils ont une grande équipe. Pendant le match, on verra s'il y a une opportunité de passer", a déclaré l'entraîneur blaugrana Ronald Koeman.

Sur le terrain de l'enthousiasme, le Barça a marqué des points, alors que Paris est retombé sur terre après sa défaite contre Monaco.

Certes, le PSG s'est repris depuis, à Dijon (4-0) puis Bordeaux (1-0), mais en Gironde, il n'a pas brillé non plus. Reste à voir si le retour de plusieurs cadres promet une amélioration dans le jeu.

"Je pense seulement au match contre Brest. C'est la meilleure manière de préparer Barcelone", a indiqué "Poche".

- Réintégrer les blessés -

Touché à la cuisse droite à Marseille (2-0) le 7 février, l'ailier argentin Angel Di Maria réapparaît dans le groupe.

"C'est un joueur avec un talent énorme, qui ne passe pas inaperçu. Partout où il jouera, il sera un joueur important", l'a complimenté Pochettino auprès de l'AFP.

Mbappé, qui était suspendu à Bordeaux, est aussi disponible pour compléter l'attaque avec Mauro Icardi et cela fait trois "Fantastiques" opérationnels face aux "Ty Zef".

Le milieu italien Marco Verratti, remis d'un coup sur la voûte plantaire d'un pied, est également du voyage.

Enfin, s'il manque à l'appel, Neymar (adducteur) s'est entraîné en partie avec le groupe vendredi matin, souriant sous son bonnet. Il "poursuit son travail de reprise", a indiqué le PSG.

"Nous allons évaluer ces prochains jours" si le Brésilien pourra revenir face au Barça, a expliqué Pochettino.

Paris n'est pas tout à fait prêt pour Barcelone, mais il n'en est plus très loin.