Top 14: succès laborieux pour Bordeaux-Bègles, Pau pas payé

Publicité

Bordeaux (AFP)

Bordeaux-Bègles a remporté samedi à l'occasion de la 18e journée un succès capital dans la course au Top 6 mais laborieux sur le plan du jeu face à Pau (29-23), qui échoue à un point d'un bonus potentiellement lourd de conséquences en fin de saison.

Pour l'UBB, l'essentiel est assuré. Elle qui retrouvait la quasi totalité de ses internationaux a renoué avec la victoire après son faux-pas corrézien et conserve un pécule confortable sur la 7e place.

La Section, qui a manqué six points au pied par Antoine Hastoy, très bon par ailleurs, repart à vide en Béarn. Pau reste 12e du fait de la défaite à domicile de Bayonne, qui tentera de lui passer devant dans une semaine lors de son match en retard face à Agen.

Dans cette partie disputée par temps couvert, les Girondins ont allumé les premières mèches avec une pénalité de Matthieu Jalibert et un essai en force de Ben Lam au terme d'une action de plus de deux minutes et trente secondes (10-0, 6e).

Cette ambition a duré un quart d'heure, avant une baisse de régime coupable. Jusque-là spectatrice, la Section, dans le sillage de son maître à jouer Hastoy, a fait mouche sur son premier temps fort, avec un essai de Thibault Daubagna près des poteaux (20e), semant ainsi le doute dans les têtes girondines, qui ont alors pêché au niveau de la discipline. Hastoy a ensuite réussi et manqué une pénalité (10-10, 30e).

C'est en repartant sur les fondamentaux de la conquête, un maul et une mêlée, que les hommes de Christophe Urios ont repris les commandes avec deux pénalités de Jalibert, arrière d'un jour et rare franchisseur de ce premier acte (16-10).

Les deux formations sont restées très proches après la mi-temps, sans trouver la faille. La conquête est demeurée bordelaise mais les intentions plutôt béarnaises.

Après l'heure de jeu (19-16), le banc girondin a cru faire la différence suite à une chevauchée de Lekso Kaulashvili et un essai de Yoram Moefana refusé à la vidéo pour un léger en-avant. Toujours sous pression, l'UBB a fini par breaker, par un essai de Cameron Woki (29-16, 74).

Resté incisif, Pau a été récompensé de ses efforts par un essai d'Eliott Roudil (78). Un avertissement finalement sans frais pour l'UBB.