L1: entraînement avec Sampaoli et en espagnol pour l'OM

Publicité

Marseille (AFP)

Après son embarrassante élimination dimanche par les amateurs de Canet-en-Roussillon (N2), l'Olympique de Marseille s'est remis au travail sous les ordres de son nouvel entraîneur argentin Jorge Sampaoli, qui a dirigé mardi une séance d'entraînement en deux parties.

Après une petite semaine d'isolement sanitaire et une première prise de contact lundi, le nouveau coach marseillais est entré dans le vif du sujet mardi matin avant d'affronter Rennes mercredi en match en retard de la 22e journée de Ligue 1.

La séance d'entraînement de mardi était divisée en deux parties, avec un premier groupe, dans lequel figuraient notamment Florian Thauvin, Leonardo Balerdi, Olivier Ntcham ou Pol Lirola, qui a commencé à travailler à 10h30. Le deuxième groupe, avec Dimitri Payet, Arek Milik, Alvaro Gonzalez ou Dario Benedetto, a débuté après 11h00.

Orchestré en espagnol par les adjoints de l'Argentin, le début de la séance a consisté en un exercice à trois de passes, que le staff a demandé "très appuyées", contrôles et déplacement.

Les consignes étaient traduites en français par Patricio D'Amico, l'ancien milieu de terrain argentin de Metz ou Châteauroux, et Pancho Abardonado, ancien défenseur de l'OM, qui s'occupait jusque-là des U17 du club provençal.

En retrait, bras croisés et bonnet sur la tête, Sampaoli est intervenu à quelques reprises, notamment pour corriger la posture des jeunes Luis Henrique et Bamba Dieng.

Eliminé en Coupe de France et repoussé à la 8e place en Ligue 1 avant le match de mercredi contre Rennes, un autre grand malade, l'OM traverse une saison catastrophique, également marquée par les incidents violents à la Commanderie et la mise à l'écart du président Jacques-Henri Eyraud.

Sampaoli arrive après le départ d'André Villas-Boas, remplacé pendant un mois par Nasser Larguet, le directeur du centre de formation de l'OM. La venue de Sampaoli est un choix de Pablo Longoria, directeur sportif devenu président du club.