Pierra Menta: Axelle Gachet Mollaret, comblée à plus d'un titre

Publicité

Arêches-Beaufort (France) (AFP)

Devenue maman il y a sept mois, Axelle Gachet Mollaret a vite repris les chemins escarpés de la montagne pour revenir à son plus haut niveau en ski-alpinisme et glaner cette saison trois médailles mondiales, dont deux en or.

Vendredi, dans le massif du Beaufortain où elle vit, elle a décroché le bronze sur la Pierra Menta, course emblématique de sa discipline, muée cette année en championnat du monde longue distance par équipes, en raison de la pandémie de Covid-19.

Sur un parcours très technique, elle s'est offerte la dernière médaille de sa saison la plus prolifique. En tandem avec Lorna Bonnel, elle a crapahuté sur les arêtes, grimpé sur des montées de 1500 m chaussée de ses skis où étaient collés des peaux de phoque, des systèmes anti-glisse retirés pour dévaler en hors-piste. Et dans les passages les plus ardus, elle est montée à pied.

Un tour de force pour la jeune femme de 28 ans qui partage sa vie avec le multiple médaillé mondial Xavier Gachet. En août dernier, elle a donné naissance à un petit garçon, Similien, et s'est aventurée sur une nouvelle saison, histoire de voir.

"J’étais curieuse de voir comment ça se passerait. Déjà pendant la grossesse j’étais curieuse de comment ça allait aller", raconte à l'AFP la championne au très fin gabarit alors que son fils gazouille gaiement.

"Je m'étais dit que si ça n'allait pas, si je n’étais pas en forme, si le petit ne faisait pas du tout ses nuits j’étais prête à mettre une saison de côté", se rappelle-t-elle.

- "Entre deux tétées" -

Loin de faire une saison blanche, elle a enchaîné les victoires en commençant par un premier succès en Coupe du monde en décembre. Début mars, la quadruple championne du monde - dont l'or en individuel en 2019 - s'offrait deux nouveaux titres mondiaux, en individuel et sur la course verticale.

Elle est devenue la meilleure d'une discipline qu'elle a découverte par hasard, elle qui, petite, faisait plutôt de la randonnée avec ses parents, à Annecy.

C'est d'ailleurs grâce à un groupe de randonneurs qu'elle a fait ses débuts en ski-alpinisme. Son fort potentiel l'a rapidement amenée sur la Pierra Menta, course à laquelle son père avait pourtant participé au début des années 2000 sans que cela ne l'interpelle !

Vingt ans plus tard, après des études de kiné à Grenoble, elle triomphe sur tous les circuits.

"Au début je faisais garder le bébé entre deux tétées, après j’ai complètement repris, il avait à peine trois mois. En novembre, j'étais sur les skis", dit la championne, qui raconte se reposer beaucoup sur son mari, rencontré en équipe de France il y a dix ans.

Lui, a été élevé en mode Pierra Menta, à la maison et à l'école. En 2014, le couple s'est installé tout naturellement à Arêches. Depuis, Axelle Gachet Mollaret n'a cessé de briller, à l'exception de l'année dernière, une année trompeuse pour ses rivales.

"L’année dernière on avait un peu caché la chose qu’on attendait un petit, elle avait perdu sa place petit à petit sur le circuit, les autres pensaient qu’elles avaient progressé mais nous on savait très bien ce qu’il y avait ! Cette année elle retrouve sa place, elle a réussi son pari", se réjouit le skieur, également électricien aux remontées mécaniques de la station d'Arêches.

Le couple en aura bientôt fini avec la saison de ski-alpinisme, écourtée à fin mars en raison des annulations dues à la pandémie de Covid-19.