Six Nations: l'Ecosse dit adieu au titre, Galles en ballotage très favorable

Publicité

Paris (AFP)

Seule la France peut encore empêcher le Pays de Galles, leader invaincu, de remporter le Tournoi des six nations au terme de la 4e journée, fatale à l’Écosse, battue dimanche par l'Irlande (27-24) dans les dernières minutes à Edimbourg.

Les Gallois, auteurs d'un quatrième succès en quatre matches en Italie (48-7) samedi, viseront le Grand Chelem samedi prochain (21h00 françaises) en France. Un match nul ou une défaite bonifiée, sans bonus offensif du côté français, leur suffiront pour remporter la compétition.

La France, vaincue dans les dernières minutes samedi en Angleterre (23-20), se situe à 9 points des Gallois au classement mais peut toujours y croire puisqu'elle aura encore un match à jouer après son duel avec les Gallois.

Les Bleus doivent affronter l'Ecosse en principe le 26 mars. Prévu initialement le 28 février au Stade de France, le match avait été reporté à la suite d'une seizième contamination au coronavirus dans les rangs français.

Dimanche, l'Ecosse avait encore une petite chance de se mêler à la lutte pour le titre mais il lui fallait dominer le XV du Trèfle. Au lieu de ça, Stuart Hogg et ses partenaires ont concédé une deuxième défaite d'affilée à domicile après l'échec devant le Pays de Galles (25-24) le 13 février.

Les Ecossais, qui avaient signé une performance en Angleterre (11-6) lors de la première journée, ont pourtant repris espoir en remontant un handicap de quatorze points (de 10-24 à 24-24) grâce à des essais de Huw Jones et de Hamish Watson.

Mais le capitaine et ouvreur irlandais Jonathan Sexton, auteur de 17 points devant les perches, a délivré les siens en réussissant sa cinquième pénalité à trois minutes de la fin.

Les hommes de Gregor Townsend recevront l'Italie samedi, avant leur ultime match en France. L'Irlande affrontera elle l'Angleterre samedi à Dublin.