Ski alpin: La course indécise aux globes lors des finales

Publicité

Lenzerheide (Suisse) (AFP)

Le suspense reste entier pour les gros globes de cristal et pour le petit globe de la spécialité hommes avant les super-G des finales de la Coupe du monde de ski alpin de Lenzerheide (Suisse) jeudi.

Seule Lara Gut-Behrami est déjà assurée de remporter à 29 ans le 3e petit globe de super-G de sa carrière (après 2014 et 2016). La Suissesse a écrasé la concurrence et compte plus de 200 points d'avance sur l'Italienne Federica Brignone.

- Gros globe femmes -

Petra Vlhova, qui peut devenir la première Slovaque à remporter le titre suprême, devance Lara Gut-Behrami, sacrée en 2016, de 96 points (la victoire vaut 100 points).

La Slovaque a bénéficié de l'annulation de la descente mercredi, beaucoup plus favorable à la Suissesse, qui restait sur deux victoires dans la discipline.

Le super-G de jeudi ne peut pas sacrer la Slovaque, peu importe le scénario, dans la mesure où il restera encore deux épreuves derrière.

Immense favorite du super-G, Lara Gut-Behrami doit absolument réussir une grande course pour refaire au moins une partie de son retard au classement. Suivront ensuite un slalom, la spécialité de Vlhova, puis un géant que les deux skieuses sont capables de remporter.

- Gros globe hommes -

Le Français Alexis Pinturault compte 31 points d'avance sur le Suisse Marco Odermatt, aucun des deux n'ayant jamais remporté le trophée.

Alexis Pinturault est le grand gagnant de l'annulation de la descente mercredi, la seule discipline qu'il ne maîtrise pas, au contraire du Suisse, en pleine progression.

Vainqueur du dernier super-G il y a deux semaines à Saalbach (Autriche), Odermatt fait partie des favoris de la course jeudi et a les moyens de passer devant Pinturault au général.

Mais le Français connaît aussi très bien la discipline dans laquelle il est régulier dans le top-10 et capable de gros coups. Médaillé de bronze aux Mondiaux en février, il aime la piste de Lenzerheide, lieu de la seule victoire de sa carrière en super-G, en 2014, déjà lors des finales.

Peu importe le scénario jeudi, aucun des deux skieurs ne peut être sacré avant les épreuves de ce week-end.

- Globe de super-G hommes -

Devenu champion du monde en février à Cortina d'Ampezzo (Italie), l'Autrichien Vincent Kriechmayr est bien parti pour s'offrir le premier globe de sa carrière à 29 ans.

Il compte 83 points d'avance sur Marco Odermatt. Une 14e place lui assurerait le trophée.

Pour espérer l'emporter et s'offrir le premier globe de sa carrière, Odermatt (23 ans) est obligé pour sa part de gagner la course tout en comptant sur une contre-performance de Kriechamyr, qui doit terminer au mieux 15e.