Cyclisme: l'ex-médecin de Sky radié de l'ordre

L'ex-médecin de Sky et de l'équipe britannique de cyclisme Richard Freeman a été radié par le tribunal de l'ordre des médecins
L'ex-médecin de Sky et de l'équipe britannique de cyclisme Richard Freeman a été radié par le tribunal de l'ordre des médecins LIONEL BONAVENTURE AFP/Archives
Publicité

Londres (AFP)

L'ancien médecin de Sky et de l'équipe britannique de cyclisme Richard Freeman a été radié de son ordre professionnel, selon une décision rendue vendredi par le tribunal de l'ordre des médecins.

Il avait été reconnu coupable la semaine dernière d'avoir commandé de la testostérone en 2011 à des fins de dopage.

La décision rendue vendredi stipule que le tribunal a considéré que le comportement du docteur Freeman était "fondamentalement incompatible avec la poursuite de son inscription", à l'ordre des médecins.

"Le tribunal a en conséquence déterminé que sa radiation est la seule sanction suffisante pour protéger les patients, répondre à la confiance du public dans la profession et envoyer un message clair au docteur Freeman, à la profession et au public signifiant que son comportement est indigne et incompatible avec celui d'un médecin".

Richard Freeman, 61 ans, avait accepté 18 des 22 accusations portées contre lui concernant la commande d'un paquet de Testogel au siège de la Fédération britannique British Cycling, mais a nié l'accusation centrale concernant la raison de son utilisation.

Il a affirmé que la testostérone avait été commandée pour traiter les problèmes d'érection de l'ancien directeur de la performance Shane Sutton, ce que celui-ci a nié.

Le docteur, qui a été simultanément employé par l'équipe britannique et Sky -- aujourd'hui Ineos Grenadiers -- entre 2009 et 2015, a démissionné de British Cycling en 2017 pour des raisons de santé. Il avait déjà quitté l'équipe Sky