NBA: Les Lakers profitent des revers de Utah et Phoenix, Edwards se distingue

Publicité

Los Angeles (AFP)

Les Lakers, vainqueurs de Charlotte, ont fait une excellente opération jeudi en NBA, dépassant Phoenix à la 2e place de la conférence Ouest et se rapprochant du leader Utah, respectivement battus par les mal classés Minnesota et Washington.

. LeBron porte encore les Lakers

En l'absence d'Anthony Davis, qui soigne toujours son tendon d'Achille droit, L.A. a encore pu compter sur James, son inoxydable leader âgé de 36 ans, auteur de 37 points (14/22 aux tirs, 8 rbds, 6 passes) en 36 minutes passées sur le parquet. Plus que d'habitude, mais nécessaires pour permettre à son équipe de remporter (116-105) un 4e succès de rang.

Car l'opposition des Hornets fut plus tenace que prévue. Menés de 15 points à la pause, ils se sont rebiffés, dans le sillage du rookie LaMelo Ball (26 pts, 7 passes), et il a fallu aux Lakers, également aidés par les 22 points de Dennis Schroder, remettre un dernier coup de collier pour éviter une mésaventure.

. Edwards étincelle chez les Suns

La surprise de la soirée est venue de Phoenix où Minnesota s'est imposé (123-119), grâce à Anthony Edwards et Karl-Anthony Towns qui ont inscrit 83 points à eux deux, soit les deux-tiers des Timberwolves, toujours derniers à l'Ouest.

Si "KAT" a inscrit 41 points (10 rbds, 8 passes), Edwards, drafté en 1re position, a battu son record personnel avec 42 unités (7 rbds). Âgé de 19 ans, il est devenu le 3e plus jeune joueur de l'histoire à inscrire au moins 40 points dans un match, après LeBron James et Kevin Durant.

De quoi éclipser les 35 points (6 passes) de Devin Booker, le seul à surnager à Phoenix, désormais 3e à l'Ouest.

. Un peu de magie aux Wizards

Quand son duo fonctionne à plein régime, Washington est capable de faire tomber n'importe quelle équipe. Utah n'a ainsi pas résisté aux 43 points de Bradley Beal et aux 35 autres de Russell Westbrook, s'inclinant (131-122).

Ce dernier a complété sa partition d'un triple-double (15 rbds, 13 passes), son 13e de la saison, pour des Wizards (12e ex aequo avec Cleveland) qui ont compté jusqu'à 24 longueurs d'avance juste avant la pause et ont ainsi mis fin à une mauvaise série de cinq défaites.

"Nous savions que ce serait difficile, car c'est l'équipe la mieux classée de la ligue en ce moment. Nous n'avions pas d'autre choix que de défendre, sous peine de perdre de 30 points", a commenté Beal.

Côté Jazz, Donovan Mitchell a battu son record de points de la saison avec 42 unités, Joe Ingles a planté 8 paniers derrière l'arc (34 pts) et Rudy Gobert y est allé de son habituel double-double (10 pts, 13 rbds, 2 contres), mais cela n'a pas suffi à empêcher une 4e défaite en six rencontres.

. Ça plane pour les Hawks

Depuis que Nate McMillan a succédé à Lloyd Pierce sur le banc, Atlanta enchaîne les victoires et la septième consécutive n'a fait aucune contestation contre Oklahoma City (116-93).

Trae Young, auteur d'une de ses neuf passes en faisant rebondir le ballon sur le plexiglas pour le dunk de John Collins (19 pts), a réussi 23 points, tout comme Bogdan Bogdanovic, efficace en sortie de banc.

Côté Thunder (12e), Shai Gilgeous-Alexander a été le meilleur marqueur (19 pts). Remplaçant, après avoir été incertain car touché au pouce gauche, Théo Maledon a finalement réussi 10 points et 5 passes.

Les Hawks sont 6e à l'Est, devant New York qui s'est relancé face à Orlando (94-93) après deux revers contre Brooklyn et Philadelphie.

Les Knicks ont pu compter sur leur homme fort, Julius Randle auteur d'un triple-double (18 pts, 17 passes, 10 rbds). Alec Burks et Reggie Bullock ont ajouté 21 et 20 pions, tandis que Frank Ntilikina, titulaire, a été actif (13 pts, 2 rbds, 1 passe, 1 interception, 1 contre).

L'autre Français Evan Fournier a été le meilleur scoreur (23 pts) du Magic, mais il a commis sa seule perte de balle au pire moment, sur l'ultime possession de son équipe, avant-dernière à l'Est après ce 9e revers consécutif.