L1: Mbappé et le PSG reprennent le pouvoir, Lyon et Lille prennent froid

La joie de l'attaquant du Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé, dans les bras du défenseur Abdou Diallo, après avoir ouvert le score face à Lyon, lors de leur match de L1, le 21 mars 2021 au Groupama Stadium à Décines-Charpieu
La joie de l'attaquant du Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé, dans les bras du défenseur Abdou Diallo, après avoir ouvert le score face à Lyon, lors de leur match de L1, le 21 mars 2021 au Groupama Stadium à Décines-Charpieu JEFF PACHOUD AFP
Publicité

Paris (AFP)

Avec un doublé de Kylian Mbappé, buteur centenaire en Ligue 1, le Paris SG a dompté Lyon (4-2) dimanche et repris la première place qu'occupait depuis fin janvier Lille, surpris par Nîmes (2-1). Et voilà les cartes rebattues avant l'affiche PSG-Losc début avril!

- Paris évince Lyon et double Lille -

C'est ce qui s'appelle remettre les pendules à l'heure, juste avant la trêve internationale et le passage à l'heure d'été: le PSG a signé à Lyon une victoire probante contre un adversaire direct dans la course au titre, rappelant qu'il n'abandonnerait pas sa couronne de champion de France sans combattre.

"On est venu avec nos convictions de jeu, cette envie, on a joué avec beaucoup de personnalité. Ça a roulé, comme on dit", a savouré Mbappé au micro de Canal+.

Les Parisiens, qui restaient sur une défaite 2-1 contre Nantes en L1, ont réagi en l'espace de trois jours: d'abord en éliminant Lille mercredi en Coupe de France (3-0), et ensuite en dominant les Lyonnais. Prometteur avant un mois d'avril étouffant, avec notamment la double confrontation face au Bayern Munich en quarts de Ligue des champions (7 et 13 avril)...

Comme souvent, le PSG s'en est remis aux fulgurances de Mbappé, buteur entre les jambes d'un défenseur et du gardien (15e), puis au bout d'un déboulé supersonique (52e), pour atteindre les 100 buts en L1.

"C'est une nouvelle étape de ma carrière, un nouveau pas vers l'histoire, ce sont des choses qui restent", a-t-il commenté.

Prudent avant de retrouver les Bleus, le meilleur buteur du championnat (20 buts) a ensuite cédé sa place pour les vingt dernières minutes à Neymar, blessé depuis février, qui a enfin fait son grand retour à la compétition.

Pour alourdir le score, le milieu défensif Danilo a marqué en pivot (32e) et Angel Di Maria a expédié au fond un coup franc excentré que personne n'a coupé (47e). Et quand Islam Slimani (62e) et Maxwel Cornet (81e) ont entretenu l'espoir lyonnais, les arrêts de Keylor Navas ont évité toute mauvaise surprise aux Parisiens.

Bref, grâce à sa différence de buts très flatteuse, Paris (1er, 63 pts) affrontera Lille (2e, 63 pts) le 3 avril en leader et avec un petit matelas sur Lyon (3e, 60 pts) et Monaco (4e, 59 pts).

Le Losc avait pourtant l'opportunité de prendre le large mais est resté impuissant devant des Nîmois accrocheurs. "On n'a pas été performant. Il n'y a pas d'excuse, on n'a pas été là dans ce match", a pesté le capitaine José Fonte au micro de Canal+ Sport.

- Lens s'accroche à son rêve -

Le suspense reste entier également dans la course à l'Europe: invaincu depuis fin janvier en L1, Lens a décroché à Strasbourg (2-1) une victoire cruciale dans la quête de la 5e place.

Au stade de la Meinau, les Lensois se sont imposés grâce à Massadio Haïdara (5e) et Seko Fofana (40e), alors que Jean-Ricner Bellegarde (20e) avait égalisé entretemps.

Voilà Lens (5e, 48 pts) qui pointe trois longueurs devant Marseille, corrigé 3-0 samedi à Nice, et quatre devant Rennes, victorieux 3-1 à Metz, et Montpellier, tombeur 3-1 de Bordeaux dimanche grâce à Junior Sambia (35e), Gaëtan Laborde (58e) et Stephy Mavididi (69e).

Quant au SCO Angers, il n'a pu faire mieux qu'un nul sans but à Brest (0-0).

- Laurienté frustre les Nantais -

Le FC Nantes aurait pu sortir la tête de l'eau dimanche contre Lorient après le but précoce de Randal Kolo Muani (3e), homme en forme des Canaris, retenu avec les Bleuets pour l'Euro Espoirs prévu la semaine prochaine en Hongrie.

Mais un incroyable coup franc lointain d'Armand Laurienté (87e) a scellé un nul in extremis (1-1). Les performances de ce dernier ne sont pas passées inaperçues: profitant de plusieurs défections, Laurienté a à son tour été convoqué dimanche chez les Bleuets...

Bref, à huit matches de la fin, la course au maintien reste très indécise, sauf peut-être pour la lanterne rouge Dijon, qui a concédé contre Reims (1-0) sa dixième défaite d'affilée en L1, sur un but de Boulaye Dia (50e).