C1 dames: les Lyonnaises prennent une option à Paris

La défenseure de Lyon, Wendie Renard, buteuse sur penalty en quart de finale aller de la Ligue des champions contre le Paris-SG, au Parc des Princes, le 24 mars 2021
La défenseure de Lyon, Wendie Renard, buteuse sur penalty en quart de finale aller de la Ligue des champions contre le Paris-SG, au Parc des Princes, le 24 mars 2021 Thomas SAMSON AFP
Publicité

Paris (AFP)

L'Olympique lyonnais, tenant du titre, a réalisé une excellente opération en s'imposant 1 à 0 contre le Paris Saint-Germain au Parc des Princes, mercredi en quart de finale aller de la Ligue des champions dames.

Les Parisiennes ont longtemps tenu le choc face aux Lyonnaises (7 titres de championnes d'Europe, dont 5 consécutifs depuis 2016), avant de céder sur un penalty à la 86e minute transformé par la capitaine Wendie Renard, et sifflé pour une main involontaire de la Brésilienne Formiga sur un dégagement de sa capitaine espagnole Irene Paredes.

"On est contentes, c’est une victoire, c’est déjà bien pour la qualification", a réagi Wendie Renard. "Mais on a perdu trop de ballons en première mi-temps, on leur a donné le bâton pour se faire battre. Heureusement que Sarah (Bouhaddi) nous a gardées dans le match avec ses arrêts. Mais à la mi-temps on s’est parlé et on s’est remotivées".

La capitaine lyonnaise avait déjà marqué l'unique but de la demi-finale remportée contre le PSG en août dernier lors du "Final-8" de la C1 à Bilbao.

Les Parisiennes se déplaceront le mercredi 31 janvier à Lyon pour le match retour.

- Attaques stériles -

Dominatrices en première mi-temps, les joueuses de la capitale entraînées par Olivier Echouafni se sont procuré les meilleures occasions, mais sans parvenir à concrétiser, à l’image de Katoto (10e), Diani (20e), ou encore Bachmann (32e). A chaque fois les attaquantes du PSG ont buté sur la gardienne de l’OL Sarah Bouhaddi.

Mais dès le début de la seconde période les Lyonnaises ont retrouvé un visage et une envie plus en rapport avec leur niveau, sans pour autant trouver le chemin des buts parisiens. Jusqu’à ce dégagement à la 84e minute dans la surface d’Irene Paredes qui a atterri sur le bras de la Brésilienne Formiga (43 ans), alignée dès le coup d'envoi pour remplacer sa compatriote Luana. La milieu de 27 ans s'est en effet gravement blessée à un genou mardi à l'entraînement.

Cette rencontre tant attendue entre les deux grandes équipes rivales du championnat de France pouvait aussi apparaître comme la revanche du 20 novembre 2020, dernière rencontre entre les deux équipes qui avait vu la victoire du PSG 1-0 grâce à un but de l’internationale Marie-Antoinette Katoto.

Avec ce résultat, les joueuses de Jean-Luc Vasseur assoient leur statut de favorites, bien que privées de certains joueuses internationales majeures comme la défenseure centrale Griedge Mbock et l'attaquante norvégienne Ada Hegerberg, première Ballon d'or de la catégorie féminine en 2018, toutes deux blessées, opérées et convalescentes.