Angleterre: Agüero, le crépuscule d'une idole à Manchester City

L'attaquant argentin de Manchester City Sergio Agüero contre Porto en Ligue des champions en Angleterre, le 21 octobre 2020
L'attaquant argentin de Manchester City Sergio Agüero contre Porto en Ligue des champions en Angleterre, le 21 octobre 2020 Laurence Griffiths POOL/AFP/Archives
Publicité

Londres (AFP)

En annonçant lundi son départ de Manchester City à la fin de la saison, Sergio Agüero clôt un chapitre dans l'histoire d'un club dont il a marqué la trajectoire, appartenant aux tout meilleurs attaquants de la Premier League.

Sans être totalement une surprise, puisque l'Argentin de 32 ans arrivait au bout de son contrat, l'annonce de sa décision laissera abasourdis les supporters des Citizens, qui ont pourtant une fin de saison incroyable devant eux.

"El Kun" symbolise mieux que tout autre l'ascension d'un club devenu un ogre en Angleterre, puisqu'il était arrivé de l'Atlético Madrid en 2011, trois ans après le rachat du club par les Emiratis.

Son but au bout du temps additionnel contre Queen's Park Rangers, lors de la dernière journée de la saison 2011/2012, qui avait offert aux Citizens leur premier titre de chamion depuis 1968, lui avait déjà assuré l'amour éternel des supporters bleu ciel.

L'une des loges de l'Etihad a même été baptisée "93:20" en l'honneur du temps de jeu qu'affichait le chrono au moment où le destin du club a basculé.

- L'année ou jamais pour la C1 -

Mais ce n'était qu'un avant-goût d'une décennie exceptionnelle, constellée de trophées - 4 championnats, 1 Coupe d'Angleterre, 5 Coupes de la Ligue, 3 Community Shield -, assortie du record de buts inscrits pour le club, 257 en 384 matches pour le moment.

Meilleur buteur étranger de la Premier League avec 181 réalisations, il a marqué toutes les 108 minutes, loin devant ses poursuivants, Thierry Henry et Harry Kane avec un but toutes les 122 minutes.

Mais Agüero a reconnu lui même dans un tweet qu'un "cycle (touchait) à sa fin".

Evoquant sa "fierté" face à 10 ans de fidélité au club, une durée "inhabituelle pour un joueur professionnel à cette époque", il a exprimé un "immense sentiment de satisfaction" bien légitime.

Il pourrait d'ailleurs finir en apothéose, un cinquième titre national semblant presque acquis alors que cette année pourrait bien être la bonne pour aller conquérir le seul titre qui lui a échappé avec City, la Ligue des Champions, avec peut-être un quadruplé historique à la clé.

L'érection d'une statue à son effigie à son départ était prévue de longue date près de l'Etihad, à l'instar de celles de Vincent Kompany et de David Silva, mais les hommages ont plu pour évoquer l'apport de l'Argentin, "qui ne saurait être exagéré", selon le président du club, Khaldoon Al Mubarak.

"Une légende de City à jamais", a estimé le Belge Kevin de Bruyne, quand le Français Aymeric Laporte saluait sa "classe sur et en dehors du terrain".

- Une "der" au Barça ? -

Les pépins physiques, dont une contamination au Covid fin 2020, ont drastiquement limité son temps de jeu cette saison avec 14 apparitions, toutes compétitions confondues, pour 3 buts, mais ils n'ont émoussé ni sa soif de terrain, si sa "passion et (son) professionnalisme", a-t-il assuré.

On le dit tenté par une dernière belle aventure européenne, peut-être en Espagne, lui qui, après onze ans en Premier League, serait bien en peine de répondre même à une simple interview d'après-match en anglais.

Le Barça serait en pole pour l'attirer, mais le Paris SG, la Juventus ou l'Inter Milan seraient aussi intéressés, selon la presse.

Son départ va aussi forcer City a un choix crucial pour le remplacer.

"A moins d'avoir (Kylian) Mbappé, (Erling) Haaland ou (Harry) Kane, par qui voudriez-vous le remplacer ?", s'est interrogé l'ancien défenseur de City, Micah Richards, coéquipier d'Agüero lors du premier sacre en 2012, au micro de la BBC.

Les semaines à venir seront rythmées par les rumeurs sur son remplaçant qui n'aura sans doute pas le même profil de tueur des surfaces qui a si souvent aidé les Mancuniens à briser les défenses qui leur résistaient.

La club de Pep Guardiola espère surtout que l'assouplissement des mesures anti-Covid permettra le retour de quelques milliers de spectateurs dans les stades en Angleterre pour offrir à Agüero un adieu à la hauteur de ce qu'il a donné toutes ces années.