Basket: le quatuor Monaco, Dijon, Strasbourg et Villeurbanne renforce ses positions

Le meneuer de l'ASVEL Lyon-Villeurbanne, Thomas Heurtel, déborde son vis-à-vis américain de Pau-Orthez, Justin Bibbins, lors de leur match d'Elite, le 20 avril 2021 à l'Astroballe Arena
Le meneuer de l'ASVEL Lyon-Villeurbanne, Thomas Heurtel, déborde son vis-à-vis américain de Pau-Orthez, Justin Bibbins, lors de leur match d'Elite, le 20 avril 2021 à l'Astroballe Arena JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP
Publicité

Paris (AFP)

Les équipes du quatuor de tête du championnat de France de basket, Monaco, Dijon, Strasbourg et Villeurbanne, se sont imposées mardi soir pour le compte de la 31e journée d'Elite, et renforcent leur position en haut du classement.

Les Monégasques ont parfaitement préparé leur finale d'Eurocoupe (2e niveau européen derrière l'Euroligue), programmée à partir de mardi prochain contre l'équipe russe de Kazan, en allant s'imposer sur le parquet de Boulogne-Levallois 85 à 78, grâce aux 18 points de Marcos Knight et aux 16 points de Rob Gray.

Les joueurs de Zvezdan Mitrovic prennent ainsi leur revanche sur les Franciliens qui avaient fait trébucher la Roca Team dès le premier match du championnat fin septembre. Avec Cholet, les Metropolitans 92 sont les seuls à avoir battu Monaco cette saison.

Les joueurs de la Principauté confortent leur première place de l'Elite avec ce 15e succès en 17 rencontres joués.

Avant de basculer en mode Europe, les Monégasques recevront Strasbourg vendredi en match en retard de la 25e journée pour un choc en tête de l'Elite. Car les Alsaciens continuent sur leur lancée et sont allés chercher au forceps une précieuse victoire à Limoges 81 à 68, pour un 13e succès cette saison en 18 matches.

La SIG, qualifiée pour le Final 8 de la Ligue des champions de basket (3e niveau), affiche pour l'instant le troisième meilleur ratio, avec 72% de victoires, derrière Monaco et Dijon. La JDA a éprouvé beaucoup moins de difficultés que la SIG mardi soir, pour battre à domicile Nanterre 78 à 67, et enregistrer sa 16e victoires de la saison (80%).

Les joueurs de Laurent Legname abordent ainsi dans les meilleures conditions la finale de la Coupe de France, prévue samedi en début de soirée (19h00) dans une salle de Paris-Bercy à huis clos contre Villeurbanne, tenant du titre.

Derrière Monaco, Dijon et Strasbourg, l'Asvel s'accroche avec un succès long à se dessiner contre Pau-Orthez. Dans une partie débridée et portée sur l'attaque, Villeurbanne s'est imposé 106 à 90, malgré les 27 points de Petr Cornelie pour l'Elan béarnais.

Les joueurs de TJ Parker ont mis du temps à se défaire de la menace paloise, et ont pu s'appuyer sur le meneur Thomas Heurtel, auteur de 21 points et 6 passes décisives, et sur l'ailier Amine Noua (24 points).

Libérée de ses contraintes en Euroligue, l'Asvel, championne de France en titre (2019), va désormais se concentrer sur les compétitions nationales, à commencer par la Coupe de France samedi, avant de se lancer à la poursuite de Monaco et Dijon en Championnat.