Tour d'Europe des stades: feuilleton bavarois et bataille pour l'Europe

L'entraîneur allemand du Bayern Munich, Hans-Dieter Flick (g), donne ses instructions au défenseur allemand du Bayern Munich, Jérôme Boateng, pendant le quart de finale retour de Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain au stade du Parc des Princes à Paris, le 13 avril 2021
L'entraîneur allemand du Bayern Munich, Hans-Dieter Flick (g), donne ses instructions au défenseur allemand du Bayern Munich, Jérôme Boateng, pendant le quart de finale retour de Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain au stade du Parc des Princes à Paris, le 13 avril 2021 FRANCK FIFE AFP/Archives
Publicité

Paris (AFP)

Le Bayern Munich joue mardi son premier match depuis que son entraîneur Hansi Flick a annoncé son départ en fin de saison sur fond de dissensions avec la direction, alors que la course aux places européennes se poursuit cette semaine en Angleterre et en Italie.

. Allemagne: au Bayern, bientôt la vie sans Flick

Certes le Bayern n'est pas encore champion, et la réception de Leverkusen mardi (20h30) présente un réel intérêt sportif. Mais c'est la guerre ouverte entre l'entraîneur Hansi Flick et ses dirigeants, aux conséquences incertaines sur la fin de saison, qui passionne l'Allemagne.

Il reste cinq matches à jouer au "Rekordmeister", avec sept points d'avance, pour engranger un neuvième titre de champion consécutif.

L'annonce de Flick samedi qu'il souhaitait claquer la porte fin juin a provoqué une réaction ulcérée des dirigeants. Le soutien des joueurs et des fans à l'entraîneur ne peut que tendre la situation. "C'est une histoire assez émotionnelle pour nous, il va nous falloir digérer ça", a reconnu le capitaine Manuel Neuer samedi.

Leipzig, dauphin du Bayern, se déplace mardi (18h30) à Cologne, 17e et relégable.

On suivra aussi le parcours de Dortmund, cinquième à quatre points de la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions. Le Borussia reçoit mercredi (20h30) l'accrocheuse Union Berlin. Pour retrouver la C1, et espérer conserver son joyau Erling Haaland, le club de la Ruhr (49 pts) doit faire un sans-faute dans le sprint final et espérer que Wolfsburg (54 pts) ou Francfort (53 pts) laissent quelques plumes dans la bataille.

. Angleterre: malheur aux vaincus

Les derniers matches de la 32e journée et le match en retard de la 29e, qui se disputent en début de semaine en Angleterre, pourraient faire des dégâts dans le peloton de tête.

En cas de victoire à Leeds, dès lundi soir (21h00 à Paris), Liverpool pourrait déloger West Ham de la 4e place synonyme de Ligue des champions à la différence de buts.

Une place que briguera aussi mardi (21h00) Chelsea, qui reçoit Brighton (16e), avec un petit point de retard sur les Hammers et une meilleure différence de buts encore que les Reds.

Un succès lui permettrait de bouter Leicester, actuel 3e avec deux points de plus que les Blues, hors du podium.

Mais les Foxes recevront jeudi (21h00) West Bromwich Albion (19e) et pourraient avoir le dernier mot dans le jeu des chaises musicales.

Entre-temps, mercredi (19h00), Tottenham, 7e à 5 longueurs de la 4e place recevra Soutampton pour s'accrocher encore dans la course au sésame européen, mais sans Harry Kane, blessé, ni son entraîneur José Mourinho, démis lundi de ses fonctions.

Plus tard dans la soirée (21h15), Manchester City devra réagir à Aston Villa après son élimination en Coupe d'Angleterre par Chelsea, samedi (1-0), qui a brisé son rêve de quadruplé.

. Rome, gare à la chute

En Italie, la Roma, mais aussi la Lazio, jouent gros pour rester dans la course à la Ligue des champions.

Les Giallorossi (7e), s'ils restent en course en Ligue Europa avec une demi-finale de gala à venir contre Manchester United, sont désormais à huit points du Top 4, après leur défaite dimanche contre le Torino (3-1). La réception de l'Atalanta Bergame jeudi est sans doute la dernière occasion pour eux de rester dans le match, mais il faudra un exploit pour espérer arrêter cette "Dea" en confiance, qui vient de s’offrir la Juventus (1-0).

La Lazio (6e), à quatre points de la 4e place avec un match en moins, est mieux placée. Mais pour elle aussi, le rendez-vous à Naples (5e), contre un rival direct, s'annonce capital pour ne pas décrocher. Avec beaucoup à perdre dans un stade Maradona où le Napoli vient d'enchaîner six victoires et un nul contre l'Inter Milan.

Pendant que la Juventus (4e) va tenter de réagir contre Parme (19e), l'Inter Milan va elle tenter d'accroître son avance en tête, à La Spezia (14e), en profitant du match jamais simple qui attend son dauphin Milan (2e, à 9 points) contre Sassuolo (8e).

. Espagne: le choc des extrêmes

En Espagne, c'est le choc des extrêmes ! Le Real Madrid, en chasse de la première place, se déplace à Cadix, 13e du classement, mercredi soir à 22h00, et l'Atlético Madrid, leader avec trois petits points d'avance, reçoit le 17e du classement, Huesca, jeudi à 19h00 pour la 31e journée de Liga.

Le FC Barcelone, sacré en Coupe du Roi samedi contre l'Athletic Bilbao (4-0), reçoit Getafe jeudi à 22h00 en clôture.

A noter également le match crucial dans la course au maintien entre Elche (19e, 26 pts) et Valladolid (18e, 27 pts), mercredi soir à 21h00.

cpb-hap-alu-pve-dga/jr/fmd