Tour de Romandie: Colbrelli s'accroche et décroche un 1er succès cette année

L'Italien Sonny Colbrelli (d) remporte au sprint la 2e étape du Tour de Romandie, le 29 avril 2021 à Saint-Imier (Suisse)
L'Italien Sonny Colbrelli (d) remporte au sprint la 2e étape du Tour de Romandie, le 29 avril 2021 à Saint-Imier (Suisse) Fabrice COFFRINI AFP
Publicité

Saint-Imier (Suisse) (AFP)

L'Italien Sonny Colbrelli s'est imposé au sprint lors de la 2e étape du Tour de Romandie jeudi en réglant un petit groupe de rescapés des six ascensions de la journée.

Le sprinteur-puncheur de l'équipe Bahrain a devancé de peu le Néo-Zélandais Patrick Bevin. Le Suisse Marc Hirschi, discret cette saison après une année 2020 tonitruante, complète le podium de l'étape.

Souvent placé rarement gagnant, à l'image de sa deuxième place la veille derrière Peter Sagan, Colbrelli a signé sa première victoire de la saison après 165 kilomètres accidentés entre La Neuveville à Saint-Imier.

"Hier c'était pour Sagan, aujourd'hui, ça m'a réussi et je suis content, a savouré le coureur de 30 ans. Dans la dernière montée, j'ai réussi à m'accrocher."

Bevin, troisième la veille à Martigny, profite des nouvelles bonifications offertes par sa deuxième place jeudi pour se hisser à la deuxième place du classement général, toujours dominé par l'Australien Rohan Dennis et l'équipe Ineos.

Geraint Thomas, vainqueur du Tour 2018, et Richie Porte, sur le podium 2020 de la Grande Boucle, restent à neuf secondes de leur équipier Dennis mais, doublés par Bevin, rétrogradent d'un rang, aux troisième et quatrième places.

Leur ex-leader Chris Froome, passé chez Israel Start-Up Nation, n'a pas réussi à accrocher le groupe de 36 coureurs qui s'est disputé la victoire.

Le quadruple vainqueur du Tour a lâché prise dans le col de la Vue des Alpes (7,8 km à 6,8%), dont le sommet était situé à 17 kilomètres de l'arrivée, et a cédé 43 secondes.

La 3e étape vendredi, une boucle avec pour départ et arrivée Estavayer, sur les rives du Lac de Neuchâtel, offre un terrain favorable aux puncheurs. La montée des Granges, une cote de moins de trois kilomètres, située à neuf kilomètres de la ligne, a tout de la rampe de lancement pour Marc Hirschi, en quête de confiance sur ses terres helvètes.