"Les athlètes ont besoin d'une décision" sur la tenue des JO, selon Roger Federer

Publicité

Genève (AFP)

Roger Federer a déclaré vendredi que "les athlètes ont besoin d'une décision" ferme sur le maintien des Jeux olympiques de Tokyo, la star du tennis ajoutant qu'il comprendrait tout à fait si l'évènement, déjà reporté d'un an, était finalement annulé.

Une médaille d'Or olympique en simple est le seul honneur majeur qui manque à l'impressionnante collection de l'ancien N.1 mondial, mais le Suisse de 39 ans, médaillé d'Or en double à Pékin en 2008 avec son compatriote Stan Wawrinka, a déclaré qu'il comprendrait si les Jeux étaient annulés.

Les Jeux olympiques de 2020, qui ont été reportés à cause de la pandémie, devraient s'ouvrir le 23 juillet.

"C'est difficile", a déclaré Federer dans un entretien accordé à la télévision suisse Léman Bleu. "On n'entend pas grand chose. Cela me fait penser que les Jeux auront lieu, même si j'ai entendu que beaucoup de gens à Tokyo sont contre les Jeux", a expliqué le natif de Bâle.

"Apparemment beaucoup ne sont pas vaccinés non plus", a souligné Federer, qui a révélé par ailleurs dans cet entretien avoir été vacciné avec "le Pfizer".

Le Japon a étendu l'état d'urgence lié au coronavirus vendredi, à seulement 10 semaines de l'ouverture des Jeux olympiques, alors que des militants ont soumis une pétition de plus de 350.000 signatures demandant leur annulation.

Alors que Tokyo et d'autres régions étaient déjà sous le coup d'une ordonnance d'urgence jusqu'à la fin du mois de mai, trois autres régions - dont le nord d'Hokkaido, qui accueillera le marathon olympique - viennent de les rejoindre.

L'élargissement de l'état d'urgence, qui vise à lutter contre une quatrième vague mettant le système médical japonais à rude épreuve, intervient alors que l'opinion publique est fermement opposée à la tenue des Jeux, craignant de nouvelles infections.

"Honnêtement, je ne sais pas quoi penser", a indiqué Federer.

"J'adorerais jouer les JO: gagner une médaille pour la Suisse, cela me rendrait si fier. Mais si cela ne se fait pas à cause de la situation, je serais le premier à comprendre".

"Mais je pense que ce dont les athlètes ont besoin, c'est d'une décision: est-ce que ça se fait ou ça se fait pas? Pour l'instant, nous avons l'impression que cela se fera. Nous savons que c'est une situation fluide. Et vous pouvez aussi décider en tant qu'athlète si vous voulez y aller. Si vous sentez qu'il y a beaucoup de résistance, il est peut-être préférable de ne pas y aller."

Federer participe à l'Open de Genève la semaine prochaine, son deuxième tournoi depuis son retour après plus d'un an d'arrêt dû à des problèmes de genou.

Le champion olympique en simple de Pékin 2008, Rafael Nadal, a admis mardi qu'il n'avait pas encore décidé s'il participerait à Tokyo, l'Espagnol se donnant plus de temps pour décider en fonction des "circonstances".

Lundi, l'Américaine Serena Williams a déclaré qu'elle était indécise quant à sa participation aux Jeux olympiques, tandis que les stars japonaises Naomi Osaka et Kei Nishikori se sont toutes deux interrogées sur l'opportunité d'organiser les Jeux à Tokyo.