Foot: Le président de la Fédération allemande officialise sa démission

Publicité

Berlin (AFP)

Fritz Keller, président de la Fédération allemande de football (DFB), poussé dehors pour avoir comparé l'un de ses opposants à un juge nazi, a officialisé lundi sa démission, qu'il avait annoncée le 11 mai.

La question de sa succession n'est pas réglée, alors que la DFB est en proie depuis des années à des conflits et règlements de compte internes qui paralysent en partie son fonctionnement.

Ses deux prédécesseurs, Wolfgang Niersbach et Reinhard Grindel, avaient également démissionné sous la pression: le premier dans le cadre du scandale sur les achats de voix pour l'attribution du Mondial-2006 à l'Allemagne, et le second pour avoir accepté un cadeau somptueux.

M. Keller, 64 ans, s'est retrouvé sous le feu des critiques après avoir comparé fin avril l'un de ses adjoints et opposant en interne à un tristement célèbre juge du régime nazi, Roland Freisler, qui avait envoyé des dizaines d'opposants à la mort et participé à la conférence de Wannsee qui avait décidé de l'Holocauste.

La DFB, qui doit gérer l'organisation de l'Euro-2024 de football, est actuellement en train de recruter un nouveau sélectionneur national pour succéder à Joachim Löw, qui quittera ses fonctions après l'Euro cet été.

Le directeur de la DFB, Oliver Bierhoff, est chargé de ce recrutement, et les négociations avec Hansi Flick, le coach démissionnaire du Bayern Munich, sont déjà très avancées, de l'aveu même des deux parties.