Top 14: "pas d'esprit de revanche" à Toulon, assure Etzebeth

Le 2e ligne sud-africain de Toulon, Eben Etzebeth, à l'échauffement avant le match de Top 14, le 29 septembre 2019 au stadium de Toulouse
Le 2e ligne sud-africain de Toulon, Eben Etzebeth, à l'échauffement avant le match de Top 14, le 29 septembre 2019 au stadium de Toulouse REMY GABALDA AFP/Archives
Publicité

Toulon (AFP)

Eben Etzebeth n'a plus gagné avec Toulon depuis fin janvier mais le champion du monde sud-africain l'assure: "Je ne suis pas dans un esprit de revanche", a-t-il confié à l'AFP avant de recevoir l'UBB, samedi, pour l'avant-dernière journée du Top 14.

Q: Comment avez-vous vécu cette saison étrange ?

R: "Elle a été compliquée, c'est vrai, entre les problèmes liés à la Covid-19 et mes différentes blessures... Et c'est toujours difficile puisque nous essayons encore de finir dans le top 6. C'est notre objectif principal. Après, sur le plan personnel, après ma blessure au doigt, je me sens plutôt bien physiquement."

Q: Justement, à titre personnel, vous restez sur cinq défaites avec le RCT, y a-t-il un sentiment de revanche sur ces deux dernières rencontres de la saison régulière ?

R: "Non, je ne suis pas dans un esprit de revanche. Je vais tenter de bien jouer sur les deux prochains matches. Il faut qu'on soit dans la meilleure position possible pour se qualifier pour les barrages. Une fois cet objectif atteint, ce sera une nouvelle compétition qui va commencer, complètement différente de ce que nous avons connu."

Q: Gervais Cordin disait être inquiet après la défaite à Clermont (25-16). Et vous ?

R: "Je pense que nous avons joué un mauvais match contre Clermont. Nous contrôlions le jeu dans la première partie de la rencontre mais dans la seconde, ils ont repris le dessus et ils ont marqué un essai en fin de match. Il ne faut pas non plus être trop durs avec nous-mêmes, c'était une très belle équipe en face et je pense que les mecs ont bien joué. Nous n'avons pas décroché les victoires que nous souhaitions mais nous continuons de travailler dur pour améliorer notre jeu. Il nous reste désormais deux matches et, si nous les gagnons, nous aurons de bonnes chances de nous qualifier. Nous devons nous concentrer là-dessus."

Q: Vous avez dépanné en troisième ligne contre le Stade français. Comment vous sentez-vous à ce poste ?

R: "C'est quelque chose de nouveau: je n'ai pas vraiment eu l'occasion de jouer en troisième ligne souvent. C'était un match amusant et intéressant. Je préfère évidemment jouer en deuxième ligne car c'est mon poste de référence. Mais, si l'équipe a besoin de moi à nouveau en troisième ligne, j'irai avec plaisir et je donnerai le meilleur."

Q: Vous avez prolongé votre contrat jusqu'en 2024 avec le RCT cet été, vous êtes donc heureux à Toulon ?

R: "Oui, je me sens bien ici sinon je ne serais pas resté. J'aime le club. Les nouveaux bâtiments et les équipements d'entraînements sont incroyables. C'est une ville et un pays incroyable, même si ma famille me manque beaucoup. Je leur parle beaucoup sur Whatsapp et j'espère que je pourrais les voir cet été... C'était la bonne décision de rester. La perspective de jouer la Coupe du monde en 2023 ici n'a pas eu d'impact dans mon choix mais je me dis que c'est un bonus."

Q: Il y aura le retour du public samedi. Ces mille supporters attendus peuvent-ils vraiment avoir un impact ?

R: "C'est toujours bon d'avoir leur soutien mais je ne pense pas que nous attendions cela pour gagner. Évidemment, ça va être super de retrouver les supporters samedi mais ce seront les quinze mecs sur le terrain et les huit sur le banc qui porteront l'équipe. Ce sera une motivation supplémentaire pour donner le meilleur."

Propos recueillis par Tristan ARNAUD