Euro d'athlétisme par équipe: en forme, Bigot ne se sent "pas leader" pour autant

Quentin Bigot, lors du concours du marteau aux Championnats de France, le 12 septembre 2020 à Albi
Quentin Bigot, lors du concours du marteau aux Championnats de France, le 12 septembre 2020 à Albi Lionel BONAVENTURE AFP/Archives
Publicité

Chorzów (Pologne) (AFP)

Le lanceur de marteau Quentin Bigot, vice-champion du monde en titre, fait figure de leader de l'équipe de France pour l'Euro par équipes à Chorzow (Pologne) samedi et dimanche. Un statut qu'il n'embrasse pas malgré les absences de marque (Renaud Lavillenie, Mélina Robert-Michon...) chez les Bleus.

"Pour moi il n'y a pas de leader. On est tous des leaders. Ici je ne pense pas à la performance, je suis dans un esprit d'équipe. Je prends ça comme des interclubs. Certes je suis le seul médaillé à Doha de l'équipe (Pascal Martinot-Lagarde est absent). Mais je reste un athlète comme les autres. Ici on a pas le temps d’être dans la transmission, ça va très vite, on va peu se croiser. C'est compliqué d'avoir de l'influence", a-t-il assuré avant la compétition.

#photo1

Déjà en forme, le lanceur de 28 ans a battu son record personnel lors de sa rentrée à Andujar (Espagne) la semaine dernière avec un jet à 78,99 m, après une préparation pourtant perturbée par le Covid-19.

"Je n'ai plus aucun pépin aujourd'hui. J'ai été touché par le Covid fin mars. Ca m'a mis une dizaine de jours +par terre+, puis j'ai mis trois semaines pour retrouver mon niveau. Mais je ne pense pas avoir perdu du temps, ça m'a permis de revenir sur des fondamentaux, ce qui se fait en début de préparation normalement, ce n'est jamais mauvais."

"Les JO, j'ai inscrit profondément dans ma tête que je dois y arriver en forme, ajoute-t-il à propos de son grand objectif de l'été. Même après la médaille mondiale, la médaille olympique n'est pas acquise. Je pense au podium. Je veux arriver en forme le jour-J, mais si je fais 5e en battant mon record avec un lancer à plus de 80 m, j'accepterai."