La devise de l'alpiniste qui a battu le record féminin de vitesse d'ascension de l'Everest: "viser haut"

La Hongkongaise Tsang Yin-hung, 44 ans, qui a battu le record féminin de la plus rapide ascension de l'Everest
La Hongkongaise Tsang Yin-hung, 44 ans, qui a battu le record féminin de la plus rapide ascension de l'Everest PRAKASH MATHEMA AFP
Publicité

Katmandou (AFP)

L'alpiniste hongkongaise Tsang Yin-hung qui a battu le record mondial de la plus rapide ascension de l'Everest par une femme a confié dimanche qu'elle a toujours cru qu'il fallait visait haut pour atteindre ses objectifs.

Mme Tsang, 44 ans, a gravi la montagne la plus haute du monde (8.848,86 mètres) en 25 heures et 50 mn le 23 mai, avait déclaré jeudi à l'AFP l'officier de liaison gouvernemental au camp de base de l'Everest.

Dimanche, l'ancienne enseignante hongkongaise est revenue à Katmandou. "Je suis détendue et heureuse, car je m'étais fixé cet objectif il y a quatre ans", a-t-elle confié à l'AFP.

"J'ai toujours partagé avec mes élèves et mes amis (l'idée) que si vous visez haut et espérez (atteindre un objectif) élevé, vous pouvez atteindre le haut niveau", a-t-elle expliqué.

L'alpiniste avait tenté plus tôt en mai d'atteindre le sommet de l'Everest, mais elle avait dû renoncer à cause du mauvais temps alors qu'elle se trouvait à 8.755 mètres d'altitude, avait indiqué son guide Pemba Sherpa.

Elle était retournée au camp de base avant de se lancer dans cette nouvelle tentative qui lui a permis de battre le record de vitesse de l'ascension de l'Everest par une femme.

Mme Tsang est née en Chine continentale et sa famille est partie s'installer à Hong Kong lorsqu'elle avait dix ans.

Sa famille était "sans ressources" et le sport auquel elle pouvait s'adonner à l'école était devenu pour elle une source de bonheur.

- Toit du monde -

"Lorsque j'étais jeune, je pratiquais la course à pied en montagne, je jouais au basketball et pratiquais d'autres sports", a-t-elle raconté.

Mme Tsang a commencé son entraînement en alpinisme il y a onze ans et a gravi l'Everest en 2017, devenant la première Hongkongaise à atteindre le toit du monde.

La femme la plus rapide à avoir accompli cet exploit était jusque-là la Népalaise Phunjo Jhangmu Lama. Elle avait réalisé l'ascension en 2018 en 39 heures et six minutes.

Pour cette saison, le Népal a délivré un nombre record de 408 permis d'ascension, après l'annulation de la saison 2020 pour cause de pandémie.

Plusieurs cas de contamination par le coronavirus ont été signalés au camp de base, alors que le Népal affronte une flambée de l'épidémie de Covid-19.

Jusqu'à 350 personnes ont déjà atteint le sommet ce printemps, selon le ministère du Tourisme.

#photo1

D'autres records ont été battus au cours de cette saison, dont celui du plus grand nombre d'ascensions de l'Everest: le guide népalais Kami Rita Sherpa a battu son propre record en réalisant sa 25e ascension.

Arthur Muir, 75 ans, est devenu l'Américain le plus âgé à être parvenu au sommet de l'Everest, battant le précédent record établi par son compatriote Bill Burke qui l'a atteint en 2009 à l'âge de 67 ans.

Quatre personnes, deux alpinistes étrangers et deux guides Sherpa, ont trouvé la mort sur l'Everest en 2021.