Mondiaux de skateboard street: Charlotte Hym s'envole pour les JO

Charlotte Hym avant une séance d'entraînement, à Chelles, le 29 mai 2020
Charlotte Hym avant une séance d'entraînement, à Chelles, le 29 mai 2020 FRANCK FIFE AFP/Archives
Publicité

Rome (AFP)

Charlotte Hym a assuré vendredi à Rome son billet pour les Jeux de Tokyo à l'issue des demi-finales des Mondiaux de street, l'une des deux disciplines du skateboard désormais olympique.

La Française rejoint le rang des skaters tricolores déjà sélectionnés, aux côtés de Vincent Matheron et Madeleine Larcheron, tous deux spécialistes du park (ou bowl), l'autre discipline.

Hym a terminé dix-neuvième des demi-finales vendredi, sécurisant son billet pour Tokyo, où 20 skateuses en street seront en lice. Ce sont les 20 premières au classement mondial, à raison de 3 riders maximum par nation, en tenant compte également des quotas par continent.

"Le plus important était de se retrouver devant certaines filles avec qui on se battait pour les places pour Tokyo. Il y avait un peu de pression, j’étais à la 19e place du classement quand on retire les quotas, j’étais à la dernière place possible, la 20e étant attribuée à une Africaine. Ca pouvait se jouer à une seule place près", a expliqué à l'AFP Hym.

La Parisienne de 28 ans, docteur en neurosciences cognitives, a fait une importante remontée dans le classement mondial grâce à sa performance (10e) il y a deux semaines sur le prestigieux Dew Tour à Des Moines (Iowa/USA).

"Quand je suis partie à Des Moines, j’étais à 55, 60% de chance de pouvoir me qualifier. Après Des Moines ça a augmenté et là c’est bon ! On est beaucoup à viser ces places, toutes les premières places du classement sont occupées par les Brésiliennes, les Japonaises, les Américaines, fallait réussir à se trouver une place là-dedans", a-t-elle indiqué.

C'est la toute jeune Brésilienne, âgée seulement de 13 ans, Rayssa Leal, qui a terminé en tête des demi-finales, devant les Japonaises Aori Nishimura et Funa Nakayama, et l'Américaine Mariah Duran, auteure de deux figures extrêmement impressionnantes (un hard flip et un front side feeble), apanage de peu de garçons.

Parmi les 10 premières demi-finalistes figurent cinq Brésiliennes et trois Japonaises.

Elles ne seront que huit en finale dimanche, dont l'actuelle N.1 mondiale, la Brésilienne Pamela Rosa. Sa compatriote et star de la discipline, Leticia Bufoni, s'est qualifiée de justesse (8e).

Les trois médaillées des Mondiaux de street décrocheront un aller direct pour Tokyo.

Les garçons jouent leurs demi-finales samedi. Trois Français sont en lice: Vincent Milou, Lawrence Ravail et Joseph Garbaccio.