Play-offs NBA: les Hawks planent dangeureusement sur Philadelphie

Trae Young (g) des Atlanta Hakws lors du match 1 des play-offs NBA face aux Philadelphia 76ers, à Philadelphie, le 6 juin 2021
Trae Young (g) des Atlanta Hakws lors du match 1 des play-offs NBA face aux Philadelphia 76ers, à Philadelphie, le 6 juin 2021 Tim Nwachukwu GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP
Publicité

Los Angeles (AFP)

Atlanta et son inarrêtable jeune star Trae Young, auteur de 35 points, ont frappé un grand coup d'entrée en demi-finale de conférence Est, en remportant le premier match de leur série (128-124) à Philadelphie, qui s'est réveillé trop tard, dimanche en play-offs NBA.

On n'attendait pas forcément les Hawks, équipe certes talentueuse, mais sans réelle expérience des joutes printanières, tant à la fête face aux Sixers de Joel Embiid, qui ont fini avec le meilleur bilan de la saison régulière. Mais leur approche décomplexée de cette série, dont ils ne sont pas favoris, en fait de redoutables outsiders, qui plus est portés par ce drôle de phénomène qu'est Young.

D'aucuns pourraient trouver son attitude parfois insolente, quand il se fige quelques secondes bras tendu, poignet rabaissé, pour contempler son œuvre, après une banderille à dix mètres à l'image de celle réussie en première période, voire énervante avec sa manie d'aller obtenir des fautes peu évidentes au contact, en pénétration. Mais son talent est indéniable et pour l'heure imperméable à la pression.

Celle appliquée par les Sixers sera d'ailleurs un gros point à améliorer pour la suite, car comme il s'en était accommodé contre New York au tour précédent, le meneur, qui a également délivré 10 passes, s'est un peu trop baladé à sa convenance sur le parquet du Wells Fargo Center.

- Embiid rassurant -

Et comme il a régulièrement attiré à lui deux voire trois défenseurs, cela a laissé de la place à ses coéquipiers pour mettre les paniers qu'il fallait, notamment derrière l'arc (20/47). John Collins et Bogdan Bogdanovic ont ainsi ajouté 21 points chacun, Kevin Huerter en a marqué 15 en sortie de banc.

Tant et si bien que les Hawks ont mis un gros éclat aux 76ers dans le premier quart-temps (42-27), grâce à une adresse impressionnante de 16/22 aux tirs, avant de compter jusqu'à 26 unités d'avance (53-27) quatre minutes plus tard.

En seconde période, Philly est revenu avec d'autres intentions et a remonté son retard lors d'un 4e quart-temps (41-29) d'une grande intensité, s'approchant à seulement deux longueurs à dix secondes du buzzer, après une interception de Danny Green pour le dunk de Ben Simmons (17 pts, 10 passes).

Ce come-back trop tardif a été initié par Joel Embiid, auteur d'une grosse performance (39 pts, 9 rbds). Or s'il y a une note positive à retirer de ce revers, c'est l'état de forme rassurant du pivot camerounais, qui n'a pas joué avec le frein à main, malgré la petite déchirure au ménisque droit qui lui avait fait manquer le dernier match du 1er tour contre Washington, la semaine passée.

#photo1

La deuxième manche aura lieu mardi, avec obligation pour Philly de remettre les pendules à l'heure.

En attendant, la journée se poursuivait dimanche avec le match N.7 entre les Clippers et Dallas à Los Angeles (3-3), qui désignera le futur adversaire de Utah en demi-finale à l'Ouest.