JO-2020: Riner révèle s'être blessé au genou gauche à cinq mois des JO (documentaire France Télévisions)

Teddy Riner lors d'un entraînement avec les judokas français qualifiés pour les JO, à Paris, le 22 juin 2021
Teddy Riner lors d'un entraînement avec les judokas français qualifiés pour les JO, à Paris, le 22 juin 2021 THOMAS COEX AFP/Archives
Publicité

Tokyo (AFP)

Teddy Riner, superstar du judo mondial en quête d'un troisième sacre olympique historique en poids lourds, révèle avoir subi une déchirure d'un ligament croisé du genou gauche fin février, qui l'a privé de judo pendant deux mois, dans un documentaire de France Télévisions qui sera diffusé jeudi.

Dans ce documentaire auquel l'AFP a eu accès et programmé sur France 2, à la veille de la cérémonie d'ouverture des JO, on y voit Riner se blesser au genou gauche au cours d'un combat d'entraînement lors d'un stage au Maroc fin février.

"À ce moment-là, je pensais que je m'étais fait les (ligaments) croisés…", a-t-il raconté à l'AFP, qui l'a interrogé après la présentation de ce film.

"Je pensais que j'allais prendre sept mois et que c'était foutu. Ça va tellement vite, je me dis putain, ça c'est grave, j'ai mal, j'ai mal, j'ai mal. (...) Je me tiens le genou. Mais (...) je me force à marcher dessus, je remonte sur le tapis et après j'arrête", a-t-il poursuivi.

"Je fais un premier examen et on me dit ce n'est rien, c'est un petit kyste. Je me dis ça va. Et quand je rentre en France, je repasse des examens et on me dit, non. Et là, le truc que je demande, c'est combien de temps ?", explique le décuple champion du monde, qui a dû porter une attelle pendant deux mois.

"On commence à me dire deux, trois mois. Je dis non, ce n'est pas possible, continue Riner (32 ans). Je compte sur une chose : toute ma carrière, à chaque fois que j'ai eu des blessures, quand on m'annonce quatre semaines, en général en deux semaines je suis guéri."

Riner ambitionne de devenir le premier poids lourds triple champion olympique de l'histoire vendredi 30 juillet.

Seul le Japonais Tadahiro Nomura, sacré en 1996, 2000 et 2004 en poids légers, y est parvenu jusque-là.