Paralympiques-2020: Estanguet et Hidalgo promettent une cérémonie sous le signe de l'émotion

Paris (AFP) –

Publicité

Une marseillaise en "chant-signe", un mix composé avec les yeux et une chorégraphie inédite: le président du comité d'organisation des JO-2024 Tony Estanguet et la maire de Paris Anne Hidalgo ont promis vendredi de l'émotion lors de la cérémonie de clôture des Paralympiques de Tokyo prévue dimanche.

Après deux semaines de compétition, les Jeux paralympiques de Tokyo doivent prendre fin dimanche, avec une cérémonie de clôture marquée par la passation entre la capitale japonaise et la capitale française. Dix minutes de célébration seront donc proposées par la prochaine ville hôte au Trocadéro et retransmises dans le cadre de la cérémonie.

Une séquence "à l'image de notre ambition pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024 : celle de montrer que la performance appartient à tous ceux qui s'engagent dans ce qu’ils font, handicap ou pas", a expliqué Tony Estanguet lors d'une conférence de presse commune avec l'édile parisienne au théâtre national de Chaillot.

Au programme donc dimanche, une marseillaise interprétée par Betty Moutoumalaya en "chant-signe", traduction d'une oeuvre musicale en langage des signes, suivie d'une chorégraphie signée Sadeck Waff accompagné d’une équipe de 126 performeurs, dont 19 en situation de handicap, ainsi que d’Oxandre Peckeu, jeune homme équipé d’une prothèse de bras révolutionnaire, imprimée en 3D. Enfin un mix de l'artiste Pone, atteint depuis 2015 de la maladie de Charcot, que le co-fondateur du groupe de rap marseillais la Fonky Family a composé uniquement grâce au mouvement de ses yeux.

"On a souhaité faire passer beaucoup d'émotion" à travers cette cérémonie "qui porte du sens", a expliqué Tony Estanguet.

Anne Hidalgo doit elle s'envoler samedi pour Tokyo pour revenir dès lundi avec la délégation paralympique à Paris.

"Je n'aurai pas sans doute ce sentiment que j'ai eu lorsqu'avec Tony et d'autres nous avions participé à la cérémonie des jeux de Rio (2016, ndlr) où la foule était là, d'ailleurs beaucoup plus présente pour les paralympiques que pour les olympiques", a-t-elle rappelé. "Je le sais, je le redis, dans les stades, dans les piscines, dans les lieux des performances des jeux paralympiques, j'ai eu des émotions comme je n'ai jamais eu dans ma vie."

Une tournée nationale des drapeaux olympique et paralympique sera également lancée dès le 8 septembre à travers plusieurs villes en France.