Rugby: le Top 14 démarre fort

Toulouse (AFP) –

Publicité

Le Top 14 démarre fort ce week-end, avec une 1re journée truffée d'affiches, dont le derby francilien Stade français-Racing 92 samedi et des retrouvailles d'entrée dimanche entre les deux derniers finalistes, La Rochelle et Toulouse, favori à sa succession.

. La Rochelle-Toulouse, comme on se retrouve

Il y aura de la revanche dans l'air à plus d'un titre dimanche soir (21h05) entre La Rochelle et Toulouse. D'abord parce que les deux équipes se sont affrontées deux fois en finale la saison passée, en Coupe d'Europe et championnat, pour deux victoires toulousaines.

Les joueurs toulousains célèbrent leur titre de champions d'Europe, après leur victoire face à La Rochelle (22-17), le 22 mai 2021 au Stade de Twickeham à Londres
Les joueurs toulousains célèbrent leur titre de champions d'Europe, après leur victoire face à La Rochelle (22-17), le 22 mai 2021 au Stade de Twickeham à Londres Adrian DENNIS AFP/Archives

Mais aussi parce que le Stade toulousain avait mis fin en février dernier à l'invincibilité des Maritimes dans leur stade Marcel-Deflandre (14-11), qui courrait alors depuis près de deux ans.

L'enceinte rochelaise aura cette fois retrouvé son fervent public pour pousser derrière les hommes de l'Irlandais Ronan O'Gara, désormais seul aux commandes avec le départ de Jono Gibbes à Clermont.

Le tenant du titre toulousain pourra compter sur la plupart de ses internationaux français, à l'exception de sa recrue phare Anthony Jelonch, capitaine des Bleus lors de leur récente tournée en Australie, qui ne sera disponible qu'à compter de la 2e journée.

. Un derby en hors-d'oeuvre

Le premier derby de la saison, entre le Stade français et le Racing 92, à Jean-Bouin, aura aussi un goût de revanche puisque les deux formations franciliennes s'étaient croisées en barrages en juin dernier, pour un large succès du club des Hauts-de-Seine (38-21).

"C'est idéal de commencer par un match comme ça", apprécie l'entraîneur parisien Gonzalo Quesada, dont les joueurs seront ainsi d'emblée sous pression.

Passé de l'autre côté du périphérique en cours de saison, Gaël Fickou aura l'occasion de se mesurer à son successeur désigné sous le maillot rose, le puissant trois-quarts centre néo-zélandais Ngani Laumape (15 sélections avec les All Blacks), annoncé comme l'une des attractions du championnat.

Le trois quarts centre du Racing 92, Gaël Fickou, marque un essai face au Stade Français, lors de leur match de barrage de Top 14, le 11 juin 2021 à La Défense Arena à Nanterre
Le trois quarts centre du Racing 92, Gaël Fickou, marque un essai face au Stade Français, lors de leur match de barrage de Top 14, le 11 juin 2021 à La Défense Arena à Nanterre GEOFFROY VAN DER HASSELT AFP/Archives

. Des promus de renom

Deux places fortes du rugby français retrouveront le Top 14 samedi.

Sept ans après avoir quitté l'élite, Biarritz, quintuple champion de France, aura le redoutable honneur de lancer cet exercice 2021/2022 sur sa pelouse d'Aguilera (14h00) face à Bordeaux-Bègles, demi-finaliste la saison dernière.

Le plus petit budget du championnat, monté à l'issue d'un barrage rocambolesque contre son meilleur ennemi, l'Aviron Bayonnais, aura fort à faire pour se maintenir malgré les renforts de plusieurs joueurs d'expérience, dont l'international australien Tevita Kuridrani.

La joie des Biarrots après avoir battu Bayonne (6-6, 6-5 t.a.b), lors du barrage d'accession/relégation en Top 14, le 12 juin 2021 au Stade Aguiléra
La joie des Biarrots après avoir battu Bayonne (6-6, 6-5 t.a.b), lors du barrage d'accession/relégation en Top 14, le 12 juin 2021 au Stade Aguiléra Thibault SOUNY AFP/Archives

"On est une toute petite équipe qui joue avec ses armes: l'enthousiasme, la solidarité, l'esprit de groupe", a annoncé le jeune président biarrot Jean-Baptiste Aldigé.

L'autre promu, Perpignan, qui compte lui sept Boucliers de Brennus à son palmarès, lancera sa saison en déplacement sur le terrain de Brive, concurrent direct pour le maintien.

. Entre revanchards

Toulon et Montpellier, opposés samedi soir (21h05) à Mayol, auront à coeur de repartir du bon pied après une saison décevante des deux côtés.

Le centre néo-zélandais de Toulon, Ma'a Nonu, plaqué pare le demi d'ouverture de Montpellier, Thomas Darmon et le centre sud-africain Jan Serfontein, lors de leur match de Top 14, le 11 mai 2021 au GGL Stadium à Montpellier
Le centre néo-zélandais de Toulon, Ma'a Nonu, plaqué pare le demi d'ouverture de Montpellier, Thomas Darmon et le centre sud-africain Jan Serfontein, lors de leur match de Top 14, le 11 mai 2021 au GGL Stadium à Montpellier Pascal GUYOT AFP/Archives

Le RCT, qui devra attendre le mois de décembre pour profiter de sa recrue vedette Cheslin Kolbe, ne peut pas rater une deuxième fois le train des phases finales, tandis que l'effectif du MHR doit lui permettre de jouer bien mieux que le maintien.

Lyon et Clermont seront dans le même état d'esprit dimanche (17h45) après avoir échoué la saison passée à atteindre leurs objectifs.

Un match qui marquera le début d'une nouvelle ère pour le club auvergnat, avec les débuts sur le banc du Néo-Zélandais Jono Gibbes, successeur de Franck Azéma.

L'ailier franco-fidjien de Clermont, Alivereti Raka, tente de raffûter le centre lyonnais Ethan Dumortier, lors de leur match de Top 14, le 5 février 2021 à Clermont-Ferrand
L'ailier franco-fidjien de Clermont, Alivereti Raka, tente de raffûter le centre lyonnais Ethan Dumortier, lors de leur match de Top 14, le 5 février 2021 à Clermont-Ferrand THIERRY ZOCCOLAN AFP/Archives

"On a un statut à retrouver et à assumer", prévient l'ailier clermontois Damian Penaud.