Euro-2021 de volley: les Français pour enchaîner face à la Croatie

Tallinn (AFP) –

Publicité

Après un premier match maîtrisé face à la Slovaquie (3-0), les volleyeurs français veulent enchaîner à l'Euro-2021 contre la Croatie dimanche (18h00), avant un premier test lundi contre l'Allemagne.

"C'est vrai que ce sont des équipes en dessous de nous, mais en volley ça peut être compliqué, ça peut tourner vite dans un sens auquel on ne s'attend pas. Il faudra être super vigilant même contre une équipe censée être moins forte que nous", se méfie le pointu des Bleus Jean Patry, meilleur marqueur contre la Slovaquie vendredi avec 17 points (autant qu'Earvin Ngapeth).

"Il faudra le prendre avec beaucoup de sérieux et de sérénité aussi. Il ne faut pas se mettre la pression et c'est comme ça qu'on est meilleur. Ce sera encore un beau match. Tous les matches qui arrivent, il faut les prendre comme un gros combat", ajoute l'un des héroïques champions olympiques il y a seulement quatre semaines à Tokyo.

Le Français Jean Patry tente un smash, lors du quart de finale face à la Pologne, aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le 3 août 2021
Le Français Jean Patry tente un smash, lors du quart de finale face à la Pologne, aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le 3 août 2021 Antonin THUILLIER AFP/Archives

Les Français, champions d'Europe en 2015, visent un second sacre continental pour la première comme sélectionneur du Brésilien Bernardinho, légende de la planète volley et qui a succédé à 62 ans à Laurent Tillie à la tête de l'équipe de France.

Dimanche à Tallinn, sur les bords de la Baltique où les Bleus disputent le 1er tour de l'Euro-2021, ce sera la Croatie qui se présentera sur leur chemin. Sur le papier, il n'y a pas photo entre les coéquipiers de Benjamin Toniutti, installés parmi l'élite mondiale, et les Croates, modestement classés à la 44e place mondiale et à la 22e place européenne.

La dernière fois que les Bleus ont affronté la Croatie en compétition officielle, c'était sur le chemin vers le sacre continental de 2015, et la bande à Ngapeth que l'on appelait alors la "Team Yavbou" s'était imposée assez facilement 3 sets à 0.

Le Français Earvin Ngapeth smashe face au Croate Sime Vulin, lors de leur match de poule aux Championnats d'Europe, le 9 octobre 2015 à Turin
Le Français Earvin Ngapeth smashe face au Croate Sime Vulin, lors de leur match de poule aux Championnats d'Europe, le 9 octobre 2015 à Turin MARCO BERTORELLO AFP/Archives

"Franchement, je ne connais pas trop cette équipe. On va l'analyser en vidéo, je sais que le passeur (Tsimafei Zhukouski, NDLR) a été N.2 à Pérouse", l'un des meilleurs clubs au monde, explique Patry sans vraiment savoir à quoi s'attendre pour ce deuxième match.

Lundi soir à 19h00, les Français passeront leur premier test grandeur nature face à l'Allemagne, qui retrouve son massif pointu Georg Grozer, convaincu par ses filles de sortir de sa retraite internationale pour disputer le Championnat d'Europe.

Dans un groupe comprenant également la Lettonie et l'Estonie, l'équipe allemande, qui a corrigé la Croatie en trois sets (25-20, 25-13, 25-19), est probablement la seule à pouvoir empêcher les Bleus de finir à la 1re place qui leur est promise depuis le tirage au sort fin mai.