Top 14: Toulouse reste le bourreau de La Rochelle

Paris (AFP) –

Publicité

Le Stade toulousain a encore fait souffrir La Rochelle. Vainqueurs des finales de Top 14 et de Coupe d'Europe la saison dernière face à ces mêmes Rochelais, les Toulousains ont entamé l'exercice 2021-2022, dimanche soir, par un succès sur le fil (20-16) en Charente-Maritime.

Les Maritimes pensaient tenir la victoire mais c'est encore raté. Les Rouge et Noir ont longtemps buté sur la défense jaune et noir. Mais à moins d'un quart d'heure de la fin, Romain Ntamack, d'une percée flamboyante, a apporté le premier et seul essai aux siens pour inverser le cours du match.

Le carton rouge infligé au mastodonte australien Will Skelton (57) pour une charge avec l'épaule contre la tête de son compatriote Richie Arnold, deuxième ligne de Toulouse, a pesé lourd dans la balance. Comme en finale de Champions Cup, où Levani Botia avait été exclu définitivement dès la première période, Grégory Alldritt et ses partenaires ont dû lutter en infériorité numérique.

Il faut dire aussi que, comme sur le front continental et en finale de Top 14, les Maritimes ont laissé filer des points devant les perches, leur péché mignon: quatre tentatives manquées dont trois pour le seul Jules Plisson.

Du côté toulousain, Thomas Ramos a encore été précieux, avec un 5/7 devant les poteaux. L'arrière international s'était déjà distingué en finale du Top 14, fin juin au Stade de France, en signant notamment un joli drop.

Sa dernière pénalité a permis à son équipe de prendre quatre longueurs d'avance dans le "money time". Les hommes d'Ugo Mola n'étaient pas à l'abri d'un essai mais ils ont tenu le choc.

Le demi de mêlée toulousain Antoine Dupont dégage le ballon lors du choc de Top 14 contre La Rochelle sur sa pelouse, le 5 septembre 2021
Le demi de mêlée toulousain Antoine Dupont dégage le ballon lors du choc de Top 14 contre La Rochelle sur sa pelouse, le 5 septembre 2021 XAVIER LEOTY AFP

Le Stade rochelais a donc dû se contenter du bonus défensif et reste toujours puni face à Toulouse. En cinq duels avec les Rouge et Noir la saison dernière, les Maritimes ne s'étaient pas imposés une seule fois, chutant en match de préparation, deux fois en saison régulière et surtout lors des deux sommets, Twickenham puis au Stade de France.

- Clermont "frustré" devant Lyon -

Absent de la dernière phase finale, Lyon a, plus tôt, lancé sa saison du bon pied à domicile en maîtrisant Clermont (28-19) trois essais à un. "Je suis soulagé. Nous savions que ce ne serait pas simple. Nous avions un effectif très réduit. Les joueurs se sont mobilisés pendant toute la préparation. J'ai senti une bonne énergie depuis le début", a affirmé Pierre Mignoni, manager du Lou.

Les Auvergnats ont pourtant frappé en premier par l'intermédiaire de l'une de leurs nouvelles recrues, l'ouvreur irlandais JJ Hanrahan.

Mais les Rhodaniens ont répliqué dans la foulée par Xavier Mignot. Puis, toujours en première période, le jeune ailier (20 ans) Ethan Dumortier s'est distingué par un doublé en moins de cinq minutes, faisant admirer sa vitesse sur la pelouse synthétique du stade de Gerland.

Le Lyonnais Ethan Dumortier inscrit un essai contre l'ASM  Clermont à Lyon, le 5 septembre 2021
Le Lyonnais Ethan Dumortier inscrit un essai contre l'ASM Clermont à Lyon, le 5 septembre 2021 JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP

"Nous sommes frustrés. Nous sommes bien pendant trente minutes. Ensuite, nous donnons trop de points facilement, avec un essai encaissé après un coup de pied rasant consécutif à une touche, et un autre après une mêlée... Ces fautes peuvent se régler", a déploré le demi de mêlée Morgan Parra, l'un des Clermontois le plus en vue.

Avec une transformation et quatre pénalités, l'ancien N.9 du XV de France a atteint la barre des 42 coups de pieds consécutifs réussis et établi un nouveau record. Le précédent (41) était détenu par l'un de ses anciens partenaires, l'Australien Broke James, et tenait depuis mars 2009.