F1: Verstappen en pole position du GP d'Italie, Hamilton partira 4e

Monza (Italie) (AFP) –

Publicité

Avantage Max : Verstappen (Red Bull) s'élancera en pole position du Grand Prix d'Italie de Formule 1, trois places devant son rival au championnat Lewis Hamilton (Mercedes), grand perdant de la course sprint qualificative remportée par Valterri Bottas (Mercedes).

Le premier sera dernier. Bottas a remporté la course sprint qualificative mais partira en fond de grille dimanche pour le Grand Prix à 15h00. Mercedes a en effet subi une pénalité pour avoir changé le moteur et d'autres éléments de sa monoplace au-delà du quota autorisé par saison.

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté la course sprint qualificative du Grand Prix d'Italie de Formule 1, validant la 18e pole position de sa carrière, le 11 septembre 2021à Monza, devant le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull)
Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté la course sprint qualificative du Grand Prix d'Italie de Formule 1, validant la 18e pole position de sa carrière, le 11 septembre 2021à Monza, devant le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) MIGUEL MEDINA AFP

C'est donc Verstappen qui obtient la 11e pole position de sa carrière et partira en tête, alors que son poursuivant au championnat, Lewis Hamilton (Mercedes), ne sera que 4e.

Parti 2e derrière son équipier lors de ce sprint, Hamilton a pris un mauvais départ, chutant à la 5e place. Il n'a ensuite pas réussi à doubler les McLaren de Daniel Ricciardo et Lando Norris, qui seront respectivement 2e et 3e sur la grille du GP, profitant également de la pénalité de Bottas.

Le pilote britannique Lewis Hamilton, après la course sprint qualificative pour le Grand Prix d'Italie de Formule 1, le 11 septembre 2021 sur le circuit de Monza
Le pilote britannique Lewis Hamilton, après la course sprint qualificative pour le Grand Prix d'Italie de Formule 1, le 11 septembre 2021 sur le circuit de Monza LARS BARON POOL/AFP

"Le week-end a été parfait jusque-là, mais on a cette grosse pénalité... qu'est-ce que je peux dire? Je vais me battre, tout est possible," a analysé Bottas, qui quittera Mercedes pour Alfa Romeo en fin d'année.

Sur le plan comptable, Bottas, Verstappen et Ricciardo ont respectivement pris trois, deux et un point(s) pour le championnat. Verstappen a donc désormais cinq points d'avance sur Hamilton dans leur bataille pour le titre.

C'est la deuxième fois de son histoire que la F1 teste ce format de course sprint qualificative, comme à Silverstone en juillet.

Les qualifications "classiques", avancées à vendredi, ont permis de définir la grille de la course sprint et c'est lors de celle-ci, d'une longueur de 18 tours de 5,793 km (bouclés en 27 minutes 54 secondes 78/1000e par Bottas), que se jouait la pole position et le reste de la grille du GP.

- Gasly sorti de piste, Ocon 13e -

"La course s'est déroulée un peu mieux que prévu", a admis Verstappen. "Nous marquons deux points et, bien sûr, on part en pole. Si on passe sans encombre les deux premiers virages, alors ça sera très bien d'être devant" à Monza.

"Vous avez vu le rythme de la Red Bull ? Ils sont tellement rapides et maintenant qu'il est en pole, ça devrait être une victoire facile pour lui", a prédit Hamilton au micro de Sky Sports.

Le pilote néerlandais Max Verstappen (Red Bull), lors de la course sprint qualificative pour le Grand Prix d'Italie de Formule 1, le 11 septembre 2021 sur le circuit de Monza
Le pilote néerlandais Max Verstappen (Red Bull), lors de la course sprint qualificative pour le Grand Prix d'Italie de Formule 1, le 11 septembre 2021 sur le circuit de Monza Miguel MEDINA AFP

Outre Hamilton, le perdant de ce format est Pierre Gasly (AlphaTauri). Qualifié à la 6e place vendredi, il a percuté l'arrière d'une McLaren dans la première chicane du premier tour et est ensuite sorti de piste dans le mur de sécurité. Le pilote, vainqueur de son premier GP en F1 ici-même l'an dernier, est sorti indemne de sa voiture. Il partira tout derrière dimanche.

Les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz, qui ne se lâchent pas au championnat (6e et 7e à 2,5 points seulement), partiront dimanche 5e et 6e.

Antonio Giovinazzi, dont le baquet est menacé chez Alfa Romeo pour 2022, a pris une belle 7e place sur la grille. Il devancera Sergio Pérez (Red Bull), Lance Stroll (Aston Martin) et Fernando Alonso (Alpine) dans le top 10.

L'autre Français du paddock, Esteban Ocon (Alpine), partira 12e.

Dans la limite d'une jauge réduite à 50% de la capacité des tribunes, en raison de la pandémie, les tifosi sont présents à Monza, tout en rouge bien sûr, drapeaux italiens et banderoles Ferrari, souvent à la gloire de Leclerc, bien en vue.