Accéder au contenu principal
Football/Coupe de France (1/16e de finale)

Coupe de France: Les gros ont fait le métier, sauf Lyon

Le Lillois Tulio De Melo face à la défense de Wasquehal.
Le Lillois Tulio De Melo face à la défense de Wasquehal. Reuters
Texte par : Christophe Carmarans
5 mn

Interpellés par les éliminations inattendues de Bordeaux et de Brest face à des clubs de division inférieure samedi 22 janvier, les ténors de la Ligue 1 n’ont pas commis de faux pas dimanche. Lille, Rennes et le Paris SG sont en huitièmes de finale. Le seul couac de la journée a été pour Lyon, éliminé à Nice.

Publicité

Si la journée de samedi 22 janvier avait été fatale à deux équipes de Ligue 1 (Bordeaux et Brest) et en avait vu deux autres frôler la correctionnelle en ayant recours à la prolongation (Lorient et Nancy), celle de dimanche 23 janvier n’a pas souri aux petites équipes en Coupe de France. Confronté à l’équipe hiérarchiquement la plus faible de ces seizièmes de finale, le Stade Rennais a fait le métier en s’imposant 2-0, sans forcer, face à Vaulx-en-Velin, un club de Division d’Honneur, le sixième niveau de l’élite. Les buts bretons ont été inscrits en seconde mi-temps par le Ghanéo-Norvégien Alexander Tetey (50e) et par le Franco-Algérien Yacine Brahimi (74e).

Facile pour personne

Le Paris Saint-Germain a également fait le nécessaire pour accéder aux huitièmes de finale en se débarrassant d’Agen par 3 buts à 2. Le club de CFA2 a résisté un peu plus d’une mi-temps en revenant à la marque à la 41e mn grâce au Malien Mamoudou Daffe après l’ouverture du score par Mathieu Bodmer à la 13e mn sur une remise de Guillaume Hoarau. Les Parisiens se sont donnés de l’air en marquant deux buts en cinq minutes peu après la pause par Péguy Luyindula (47e) et Hoarau (52e) mais les Lot-et-Garonnais n’ont pas abdiqué, réduisant la marque à vingt minutes du terme par Vandersnick.

Lille a eu raison de ne pas prendre le derby face à Wasquehal à la légère car le club de CFA2 - situé dans la banlieue lilloise - a vendu chèrement sa peau. Les leaders de Ligue 1 se sont contentés d’un but de la tête du Brésilien Tulio De Melo sur un coup franc d’Obraniak (40e) pour éliminer le Petit Poucet qui avait sorti Auxerre au tour précédent. Vainqueur de l’épreuve en 1984 et 1988, le FC Metz est pour sa part allé s’imposer à Sedan, un autre club de L2, grâce à un but signé Yeni N'Gbakoto.

L’OL à la trappe

La seule rencontre à mettre aux prises de Ligue 1 a tourné à l’avantage de l’OGC Nice qui a infligé à Lyon sa première défaite depuis deux mois. Rassurés par un Lionel Letizi en grande forme dans les buts, les Niçois se sont imposés 1-0 après prolongation. Le but est venu de deux anciens Lyonnais : corner d’Anthony Mounier repris de près par François Clerc (96e) après quoi l’OL a dû terminer à dix, suite à l’expulsion de Dejan Lovren. Preuve que les temps sont durs pour l’élite, les pensionnaires de Ligue 1 ne seront que sept à disputer les huitièmes de finale programmés les 1er et 2 février prochains (v. tableau).

LES HUITIEMES DE FINALE

Mardi 1er et mercredi 2 février
Chambéry (CFA2) - Sochaux (L1)
Martigues (CFA) - Paris SG (L1)
Lille (L1) - Nantes (L2)
Angers (L2) - Strasbourg (Nat)
Nancy (L1) - Le Mans (L2)
Rennes (L1) - Reims (L2)
Lorient (L1) - Metz (L2)
Drancy (CFA) - Nice (L1)

Vendredi 21 janvier
Sochaux (L 1) - Paris FC (Nat) 2-1

Samedi 22 janvier
Chambéry (CFA 2) - Brest (L 1) 1-1 a.p. (4 tab à 3)
Clermont (L 2) - Reims (L 2) 1-3
Angers (L 2) - Bordeaux (L 1) 1-0
Nîmes (L 2) - Nancy (L 1) 1-2 a.p.
Boulogne (L 2) - Drancy (CFA) 0-1
Nantes (L 2) - Raon-L'Etape (CFA) 2-1
Quevilly (CFA) - Martigues (CFA) 1-1 a.p. (3 tab à 5)

Fontenay-le-Comte (CFA) - Lorient (L 1) 0-1 a.p.
Cherbourg (CFA) - Le Mans (L 2) 0-1
Strasbourg (Nat) - Evian-TG (L 2) 1-0

Dimanche 23 janvier
Vaulx-en-Velin (DH) - Rennes (L 1) 0-2
Sedan (L 2) - Metz (L 2) 0-1
Agen (CFA) - Paris SG (L 1) 2-3
Lille (L 1) - Wasquehal (CFA 2) 1-0
Nice (L 1) - Lyon (L 1) 1-0 a.p.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.